Irak : nouveau massacre des djihadistes, l'ONU hausse le ton | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le Conseil de sécurité a adopté une résolution réclamant la dissolution de l'Etat islamique
Le Conseil de sécurité a adopté une résolution réclamant la dissolution de l'Etat islamique
©REUTERS/Carlo Allegri

La situation s'enlise

Irak : nouveau massacre des djihadistes, l'ONU hausse le ton

Le Conseil de sécurité a adopté une résolution réclamant la dissolution de l'Etat islamique, soupçonné de nouvelles exactions. Il s'agit de la mesure la plus concrète prise à ce jour par l'Organisation.

La communauté internationale prend des mesures. Mais, sur place, la situation reste critique. En effet, alors que les djihadistes de l'Etat islamique poursuivent leurs exactions, l'ONU a adopté vendredi soir une résolution visant à contrer leur progression fulgurante. En clair, selon le Huffington Post, les Etats membres réclament le désarmement et la dissolution immédiats de l'Etat islamique ainsi que du Front al-Nosra en Syrie, et des autres formations liées à al-Qaïda. 

Il s'agit de la mesure la plus concrète et la plus étendue prise à ce jour par le Conseil face à l'avancée du Califat. En effet, le texte est placé sous le chapitre VII de la Charte des Nations unies. Concrètement, cela veut dire que si l'ONU le décide, elle peut désormais adopter des sanctions, voire recourir à la force. Toutefois, en l'état, aucune opération militaire ne peut avoir lieu sous l'égide de l'Organisation. 

Cependant, vendredi, les Etats-Unis ont mené plusieurs frappes contre des positions de l'Etat islamique. Ces frappes font suite à des informations émanant des forces kurdes sur une attaque jihadiste de grande ampleur dans le village de Kawju, au sud de la ville de Sinjar, a expliqué Washington.

Par ailleurs, des responsables kurdes et yazidis, cités par plusieurs médias occidentaux, ont fait état d'un massacre qui aurait été perpétré vendredi par le Califat dans le village de Kocho, à une quarantaine de kilomètres de Sinjar. Les jihadistes auraient tué ou enlevé plusieurs dizaines de Yazidis après les avoir sommés de se convertir à l'islam, selon ces informations qui n'ont pas pu être confirmées de façon indépendante dans la nuit de vendredi à samedi. CNN, relayée par le Huffington Post, fait notamment état d'au moins 80 personnes tuées et d'une centaine de femmes enlevées.

Pour rappel, depuis le 9 juin, l'Etat islamique s'est emparé de pans entiers du territoire au nord de Bagdad ne rencontrant quasiment aucune résistance des forces armées. Fort de ses succès en Irak et en Syrie, il a proclamé un califat à cheval entre les deux pays sur les zones qu'il contrôle et où il est accusé de persécution des minorités, d'exécutions sommaires et de viols.

lu sur le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !