Intervention française au Mali : Aqmi appelle à attaquer les intérêts de la France dans le monde | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
L'opération Serval au Mali a été déclenché le 11 janvier dernier.
L'opération Serval au Mali a été déclenché le 11 janvier dernier.
©Reuters

Menaces

Intervention française au Mali : Aqmi appelle à attaquer les intérêts de la France dans le monde

Dénonçant "la croisade" de Paris au Mali dans un nouveau message ce mardi, un chef d'al-Qaida au Maghreb islamique menace de nouveau la France.

Dans une vidéo mise en ligne ce mardi (voir ci-dessous), un chef d'al-Qaida au Maghreb Islamique (Aqmi) a appelé à attaquer les intérêts français "partout dans le monde", rapporte 20 Minutes. Dénonçant "la croisade menée par la France contre les musulmans" au Mali, Abou Obeida Youssef Al-Annabi exhorte "les musulmans dans le monde entier" à "attaquer les intérêts français partout, car ce sont des cibles légitimes". La vidéo, qui dure près de 20 minutes, montre des soldats puis un homme - présenté comme Abou Obeida Youssef Al-Annabi - qui prend la parole.

L'opération Serval au Mali a été déclenchée le 11 janvier dernier, rappelle de son côté L'Express. L'intervention de l'armée française a pour le moment permis de démanteler les réseaux jihadistes dans le nord du pays. Les affrontements se poursuivent toujours contre de petits groupes de combattants islamistes dans la région de Gao (nord-est du Mali).

Six soldats ont perdu la vie dans les combats. François Hollande a indiqué qu'il souhaitait ramener le contingent français au Mali à 2 000 soldats au mois de juillet et seulement un millier à la fin de l'année 2013.

La vidéo mise en ligne ce mardi :

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !