Inondations + Grève : le cocktail qui rend Valérie Pécresse furieuse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Inondations + Grève : le cocktail qui rend Valérie Pécresse furieuse
©

Quand c'est trop...

Inondations + Grève : le cocktail qui rend Valérie Pécresse furieuse

La présidente de la région Île-de-France a fustigé, samedi 4 juin, l'action de la CGT. Pour elle, le syndicat est irresponsable et peu solidaire, ne prenant pas en compte la paralysie que provoque sur le réseau ferroviaire francilien les récentes inondations.

Alors que le RER C, la ligne 4 et la ligne 10 sont encore inutilisables aujourd'hui, Valéry Pécresse s'est rendu à la gare d'Austerlitz pour féliciter les techniciens chargés des réparations. Et en a profité pour fustiger le comportement peu solidaire des grévistes. 

"C'est très désespérant de voir que les grévistes continuent la grève alors que toute l'Ile-de-France est dans la panade. On n'ajoute pas de la galère à la galère. Je suis en colère contre les grévistes, c'est vraiment un terrible message qu'ils envoient"

Car en plus de la suppression totale de certains axes du fait des intempéries, les Franciliens ont eu la surprise de voir les lignes épargnées par la nature ne l'étaient pas par l'homme. En résulte un enfer pour les migrants pendulaires. 

Pour combattre ce genre d'excès, qualifié de "pression d'une minorité", Valérie Pécresse propose un "accord de compétitivité", tout en soutenant l'action de l'actuelle direction de la SNCF. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !