Indices PMI : la France est à nouveau en récession | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Indices PMI : la France est à nouveau en récession
©

Pas brillant

Indices PMI : la France est à nouveau en récession

L’indice PMI des services se contracte une nouvelle fois en ce mois de juin 2014, pour atteindre le niveau de 48.2. Pour l’ensemble de l’économie, le niveau atteint quant à lui le niveau de 48.1. Un niveau inférieur à 50 traduit un environnement de contraction économique.

La France est à nouveau en récession. C’est la conclusion tirée de la publication des nouveaux PMI par l’institut Markit en cette matinée du 3 juillet 2014. Après la contraction de l’indice manufacturier ces derniers jours, c’est l’indice des services qui est venu confirmer la tendance en cours. Un indice des services qui pèse lourd pour l’ensemble de l’économie : "faisant craindre un essoufflement prématuré de la reprise dans la zone euro, la première lecture des données PMI de juin n’incite guère à l’optimisme. La croissance de l’activité ralentit en effet pour le deuxième mois consécutif et affiche son plus bas niveau depuis décembre dernier. En Allemagne, premier moteur de la croissance de la région, la hausse de l’activité ralentit tandis que la France se trouve maintenant de nouveau en phase de contraction".

Si les pays du sud tirent leur épingle du jeu, le cas particulier de la France inquiète. "La France reste quant à elle le maillon faible de la région, les données PMI suggérant une contraction du PIB d’au moins 0,1 % au deuxième trimestre 2014" dit Markit. Après la parfait stabilité du PIB Français au premier trimestre 2014, c’est donc une nouvelle contraction qui se profile pour la période comprise entre avril et juin.

"La situation évolue donc peu par rapport au mois dernier, et après la stagnation du PIB observée au premier trimestre 2014, l’économie française ne semble toujours pas, pour l’heure, s’engager sur le chemin de la reprise" précise Markit. Un contexte économique qui devrait, à nouveau, peser sur les chiffres de l’emploi pour le mois de juin. "Le secteur des services français enregistre de nouveau un résultat décevant en juin, l’activité reculant pour le deuxième mois consécutif. Une demande en berne entraîne en outre une nouvelle baisse des nouvelles affaires, tendance incitant les entreprises à réduire leurs effectifs pour le huitième mois consécutif" conclut l'insitut.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !