Immigration : après l’attaque à New York, Trump pointe du doigt le visa de regroupement familial | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Immigration : après l’attaque à New York, Trump pointe du doigt le visa de regroupement familial
©SAUL LOEB / AFP

Réaction

Immigration : après l’attaque à New York, Trump pointe du doigt le visa de regroupement familial

Un homme originaire du Bangladesh a déclenché une bombe artisanale dans un tunnel du métro de Times Square lundi 11 décembre. Le président américain a réclamé de nouvelles restrictions migratoires.

Après l'attaque au camion-bélier commise par un Ouzbek, qui a fait 8 morts et 12 blessés à Manhattan le 31 octobre, un homme originaire du Bangladesh a déclenché une bombe artisanale dans un tunnel du métro de Times Square, à New York, lundi 11 décembre. Ce n’est donc pas la première fois qu’un immigré commet une attaque aux Etats-Unis. Et Donald Trump est bien décidé d’agir. Cette nouvelle attaque "illustre une nouvelle fois l'urgente nécessité pour le Congrès de voter des réformes législatives pour protéger les Américains", a-t-il déclaré.

Le regroupement familial dans le viseur de Trump

S’il a déjà interdit l'entrée aux États-Unis aux ressortissants de sept pays, essentiellement des pays musulmans, désormais, le président américain compte s’en prendre au regroupement familial, qui aurait permis au suspect de ce lundi de venir aux États-Unis.

L'homme était "influencé" par les groupes jihadistes et avait cherché sur internet comment fabriquer la bombe, a déclaré le gouverneur de New York. En essayant de perpétrer un attentat, il voulait se venger des frappes américaines contre Daech en Syrie et ailleurs. Il aurait ciblé le passage souterrain très fréquenté pour ses affiches liées à Noël. "Le Congrès doit mettre fin aux migrations en chaîne", a annoncé Donald Trump.

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !