« Il est totalement has been » : Jean-Luc Mélenchon tacle François Hollande après ses critiques sur l’Union populaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François Hollande remercie Jean-Luc Mélenchon à la suite d'une réunion au palais de l'Elysée à Paris, le 5 juin 2012.
François Hollande remercie Jean-Luc Mélenchon à la suite d'une réunion au palais de l'Elysée à Paris, le 5 juin 2012.
©BERTRAND LANGLOIS / AFP

Législatives

« Il est totalement has been » : Jean-Luc Mélenchon tacle François Hollande après ses critiques sur l’Union populaire

L'ancien chef de l’Etat avait affirmé jeudi que le rassemblement de la gauche souhaité par Jean-Luc Mélenchon pour les législatives conduirait à la disparition du PS. Le leader de La France insoumise lui a répondu dans les colonnes du JDD.

Les critiques de François Hollande à propos d'une Union populaire rassemblant le Parti Socialiste et la France Insoumise pour les élections législatives ont fait réagir Jean-Luc Mélenchon. Dans une interview pour le Journal du Dimanche, Jean-Luc Mélenchon a déploré les propos de François Hollande :

« En disant cela, François Hollande montre qu'il n'a aucune confiance en l'avenir ».

Sur France Info jeudi, l'ancien président de la République disait craindre la disparition du Parti socialiste en cas d'alliance entre les différents partis de gauche :

« Cet accord ne sera pas accepté parce qu'il est inacceptable sur le plan de ce qu'il représente électoralement et parce qu'il met en cause des principes mêmes qui sont des fondements de l'engagement socialiste ».

Dans son interview pour le Journal du Dimanche, Jean-Luc Mélenchon a critiqué l’attitude et les propos de François Hollande face à ce projet d’alliance à gauche pour le futur scrutin des législatives :

« Il faut lui rappeler son histoire. A-t-il fait disparaître les Verts en passant un accord avec eux en 2011? (…) Il est totalement has been. Alors que le train de l'histoire passe, il reste à quai. Je ne m'en plains pas ».

Jean-Luc Mélenchon souhaite rassembler les différents partis de gauche au sein de l'Union populaire pour les élections législatives, les 12 et 19 juin prochains. Jean-Luc Mélenchon a réaffirmé son espoir de se faire élire Premier ministre suite aux résultats des élections législatives. Selon son scénario et ses arguments, l’unité de la gauche pourrait lui permettre d’obtenir la majorité à l’Assemblée nationale, provoquant alors une cohabitation pour Emmanuel Macron.

Le JDD

Le sujet vous intéresse ?

Mots-Clés

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !