Hong-Kong : le projet de loi controversé "suspendu", mais une nouvelle manifestation est maintenue | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Hong-Kong : le projet de loi controversé "suspendu", mais une nouvelle manifestation est maintenue
©RINGO CHIU / AFP

Mobilisation payante ?

Hong-Kong : le projet de loi controversé "suspendu", mais une nouvelle manifestation est maintenue

La dirigeante de l'exécutif hongkongais Carrie Lam a annoncé une suspension sans délai du texte prévoyant des extraditions vers la Chine.

C'est une première victoire pour les centaines de milliers de Hongkongais ayant manifesté ces dernières semaines contre un projet de loi rendant possible des extraditions vers la Chine. La dirigeante de l’exécutif de ce territoire a annoncé samedi la suspension de ce projet de loi à l’origine de manifestations d'une ampleur inédite dans l'Histoire de Hong Kong. "Le gouvernement a décidé de suspendre la procédure d’amendement législatif", a déclaré Carrie Lam à la presse.

Les autorités chinoises ont réagi en expliquant "soutenir", "respecter" et "comprendre" la décision des autorités hongkongaises. Cette suspension vise à "écouter plus largement" les diverses opinions sur ce projet et "restaurer le calme au plus vite" dans le territoire, a souligné un porte-parole du ministère des affaires étrangères chinois, Geng Shuang, dans un communiqué.

La suspension des travaux sur le projet de loi est indéfinie, a précisé Carrie Lam. "Le conseil arrêtera de travailler sur le projet de loi jusqu’à ce que nous ayons achevé de communiquer et d’entendre les opinions. Nous n’avons pas l’intention de fixer une date limite pour ce travail", a-t-elle dit. "Je suis profondément attristée et regrette que les déficiences de notre travail et d’autres facteurs aient provoqué d’importantes controverses et conflits dans la société, après une période de deux ans relativement calme", a ajouté la responsable politique, rappellant qu'à son avis, cette loi est nécessaire pour éviter à Hong Kong de devenir un refuge pour criminels.

Cette suspension n'a pas entamé la détermination des contestataires, qui réclament un retrait pur et simple du projet de loi. "Nous devons dire au gouvernement que le peuple de Hong Kong continuera de manifester tant que nous ne verrons pas un retrait du projet", a déclaré à la presse Jimmy Sham, du Civil Human Rights Front. Une manifestation prévue ce dimanche contre ce projet est maintenue, a-t-il dit. 

 

Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !