Hervé Ghesquière évoque le paiement d'une rançon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Hervé Ghesquière évoque 
le paiement d'une rançon
©

Ex-otages

Hervé Ghesquière évoque le paiement d'une rançon

"Officiellement, il n'y a pas eu de rançon. Mais bien sûr, ce n'était pas pour des chocolats", dit-il.

Hervé Ghesquière, l'ex-otage retenu un an et demi en Afghanistan aux côtés de Stéphane Taponier, a évoqué jeudi 30 mai au soir, sur l'antenne de la BBC, le paiement d'une rançon en échange de leur libération, au lendemain de leur arrivée en France.

Interrogé sur les motifs de leur libération, Hervé Ghesquière a affirmé : "Pour de l'argent, et pour au moins deux prisonniers libérés". Déclarant toutefois qu'il ne disposait pas de preuves pour appuyer ses propos, "Officiellement, il n'y a pas eu de rançon. Mais bien sûr, ce n'était pas pour des chocolats", a-t-il ajouté.

Si Alain Juppé et le gouvernement afghan ont nié le versement d'une rançon, les talibans ont, de leur côté, assuré dans un communique diffusé jeudi, avoir procédé à un échange de prisonniers.  "Il était clair dès le départ" que les talibans voulaient procéder à un échange avec des prisonniers talibans, a insisté Hervé Ghesquière.

Lus sur La Dépêche

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !