Harcèlement sexuel : l'ancien secrétaire d'État Jean-Vincent Placé condamné à payer 5000 euros d'amende | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Harcèlement sexuel : l'ancien secrétaire d'État Jean-Vincent Placé condamné à payer 5000 euros d'amende
©

Justice

Harcèlement sexuel : l'ancien secrétaire d'État Jean-Vincent Placé condamné à payer 5000 euros d'amende

Une condamnation qui était passée inaperçue car tombée le même jour que celui de la condamnation de Nicolas Sarkozy, mais révélée par nos confrères du Monde.

C'était il y a bientôt 5 ans. En 2016, suite à un dîner l'ancien secrétaire d'État, regagne son domicile de fonction dans le VIIème arrondissement. Il remarque une gendarme placée en faction devant le bâtiment et lui propose de le suivre chez lui dans ces termes "venez avec moi et vous verrez, ça va être sympa.». Elle refuse, il s'excuse, mais elle prévient la hiérarchie sans que l'affaire fasse de vagues. 

Néanmoins, l'affaire ressort l'année dernière quand la victime décide de porte plainte. Suite à une comparution immédiate, le prévenu reconnait les faits et il est condamnée à 5000 euros d'amende tel que défini par l’article 222-33 du code pénal qui punit "le fait d’imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à coannotation sexuelle". 

L'avocat de la victime confie au Monde que "dans ce genre de faits, les victimes ressassent" et la prise de conscience peut se faire quelque peu tardivement. 

Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !