Guerre en Ukraine : « Nous ne négocierons pas avec la Russie tant que Poutine sera président », confirme Volodymyr Zelensky | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Défense
Volodymyr Zelensky a martelé vendredi qu’il ne négociera pas avec la Russie tant que Vladimir Poutine sera au pouvoir.
Volodymyr Zelensky a martelé vendredi qu’il ne négociera pas avec la Russie tant que Vladimir Poutine sera au pouvoir.
©Bertrand GUAY, Valery SHARIFULIN / AFP / SPUTNIK

Adhésion à l’OTAN accélérée

Guerre en Ukraine : « Nous ne négocierons pas avec la Russie tant que Poutine sera président », confirme Volodymyr Zelensky

Alors que la Russie a lancé un appel pour un cessez-le-feu, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a martelé vendredi qu’il ne négociera pas avec la Russie tant que Vladimir Poutine sera au pouvoir. Le dirigeant ukrainien a aussi signé la candidature officielle de son pays pour entrer dans l’OTAN, selon une procédure accélérée.

Volodymyr Zelensky a martelé vendredi qu’il ne négociera pas avec la Russie tant que Vladimir Poutine est au pouvoir, peu après que le dirigeant russe a demandé à l’Ukraine de déposer les armes.

« L’Ukraine ne négociera pas avec la Russie tant que Poutine est le président de la Fédération de Russie. Nous négocierons avec le nouveau président », a précisé Volodymyr Zelensky, dans une vidéo publiée en ligne.

Un peu plus tôt lors d’une cérémonie au Kremlin, Vladimir Poutine avait formalisé l’annexion de régions d’Ukraine que l’armée russe contrôle partiellement et alors qu’il est face à une contre-offensive ukrainienne.

« Nous appelons le régime de Kiev à cesser immédiatement les tirs, toutes les hostilités et à revenir à la table des négociations », a déclaré Vladimir Poutine ce vendredi.

Pour justifier l’offensive, le président russe a affirmé à plusieurs reprises devoir sauver les populations russophones d’un prétendu « génocide », et empêcher l’OTAN de faire de l’Ukraine une tête de pont pour s’en prendre ensuite à la Russie.

Confronté aux échecs de son armée début septembre, Vladimir Poutine a ordonné une mobilisation de centaines de milliers de réservistes civils.

Le président Volodymyr Zelensky a annoncé vendredi 30 septembre que l'Ukraine allait signer une demande d'adhésion accélérée à l'Otan, quelques minutes après que la Russie a formalisé l'annexion de quatre régions ukrainiennes :

« Nous adoptons une mesure décisive en signant la candidature de l’Ukraine en vue d’une adhésion accélérée à l’Otan ».

TF1 Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !