Guerre en Ukraine : Joe Biden qualifie Poutine de « boucher » et réaffirme que l’article 5 de l’OTAN est « un devoir sacré » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le président américain Joe Biden et le président polonais Andrzej Duda avant une réunion à Varsovie, le 26 mars 2022.
Le président américain Joe Biden et le président polonais Andrzej Duda avant une réunion à Varsovie, le 26 mars 2022.
©JANEK SKARZYNSKI / AFP

Bras de fer diplomatique

Guerre en Ukraine : Joe Biden qualifie Poutine de « boucher » et réaffirme que l’article 5 de l’OTAN est « un devoir sacré »

Joe Biden a effectué un déplacement en Pologne ce samedi. Le président américain a évoqué l’article 5 du traité de l’OTAN et a critiqué Vladimir Poutine.

Le président américain a réaffirmé, ce samedi 26 mars à Varsovie, que l’article 5 du traité de l’Otan, stipulant que l’attaque contre un pays membre est une attaque contre tous, constitue un « devoir sacré » pour les Etats-Unis. Joe Biden s’est prononcé sur cette question lors de son entretien avec le président polonais Andrzej Duda, dont le pays redoute une offensive de la part de Moscou après le déclenchement de l’invasion russe en Ukraine.

Joe Biden a répété que pour les Américains l’article 5 est « une obligation sacrée ».

De son côté, Andrzej Duda a affirmé que les relations polono-américaines étaient « florissantes » et seraient « immensément renforcées » par la visite de son invité, et enfin que son pays était un allié « sérieux » des États-Unis.

A l’occasion d’une rencontre avec des réfugiés ukrainiens à Varsovie, juste après cette rencontre avec le dirigeant polonais, Joe Biden a qualifié Vladimir Poutine de « boucher ».

Interrogé sur « ce qu’il pensait de Vladimir Poutine, compte tenu de ce qu’il inflige à ces gens », le président des Etats-Unis a alors répondu :

« C’est un boucher ».

Cette rencontre entre les réfugiés ukrainiens et Joe Biden était retransmise en direct par plusieurs chaînes de télévision depuis le stade national de Varsovie.

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !