Grève SNCF ce jeudi : journée galère en perspective, 4 trains sur 10 en moyenne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Ce jeudi devrait être rouge sur les rails.
Ce jeudi devrait être rouge sur les rails.
©Reuters

Restons zen

Grève SNCF ce jeudi : journée galère en perspective, 4 trains sur 10 en moyenne

Les syndicats représentatifs des cheminots poursuivent leur grève contre la réforme ferroviaire, entamée mercredi soir. La journée s'annonce très compliquée pour les usagers.

Ce jeudi devrait être rouge sur les rails. Les cheminots ayant répondu massivement à l'appel à la grève de leurs syndicats (CGT, Unsa, Sud-Rail, CFDT), hostiles au projet de réforme ferroviaire du gouvernement, le trafic des lignes SNCF est ralenti depuis mercredi 19h, rapporte Le Parisien. "Le mouvement sera très suivi jeudi", a indiqué un porte-parole de la SNCF, qui souligne que le trafic redeviendra normal "dès vendredi" à 8h.

En attendant, il faudra prendre son mal en patience. Voici les prévisions :

TGV : 4 trains sur 10 en moyenne

TGV province-province : 1 train sur 3 
TGV Sud Est : 1 train sur 3 
TGV Nord : 4 trains sur 10 
TGV Atlantique : 1 train sur 2
TGV Est : 2 trains sur 3

Intercités : 3 trains sur 10 en moyenne

Trains régionaux : 4 TER sur 10 en moyenne

Ile-de-France : 
RER B et D : 1 train sur 3, les interconnexions nord-sud ne seront pas assurées Gare du Nord et Gare de Lyon
RER C et E : 1 train sur 2
RER A : le service sera "proche de la normale"

Trains internationaux :
Les trains Eurostar, Thalys et Alleo (France-Allemagne) circuleront normalement, 1 train sur 3 circulera à destination de l'Italie et 1 train sur 2 sur Lyria (France-Suisse). Pour le trafic vers l'Espagne, les trains de nuit seront supprimés et remplacés par des bus.

Lu sur Le Parisien.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !