Gouvernement : François Bayrou, Bruno Le Maire et Nicolas Hulot nommés ministres | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Gouvernement : François Bayrou, Bruno Le Maire et Nicolas Hulot nommés ministres
©AFP

Enfin

Gouvernement : François Bayrou, Bruno Le Maire et Nicolas Hulot nommés ministres

Gérard Collomb a été nommé ministre de l'Intérieur, François Bayrou ministre de la Justice, et Bruno Le Maire ministre de l'Économie.

  • Gérald Darmanin, Bruno Le Maire, et Édouard Philippe ne font plus partie des Républicains (LR)
  • Nicolas Hulot est nommé ministre de la Transition écologique et Solidaire avec le rang de ministre d'État
  • Jean-Yves Le Drian est nommé ministre de l'Europe et des Affaires étrangères

>>>> À lire aussi : Comment nommer un gouvernement et autres menus actes de pouvoir à l'heure de la télé-réalité politique

21h50 : François Baroin "regrette" l'entrée de Bruno Le Maire et Gérald Darmanin dans le gouvernement d'Edouard Philippe

Lors d'un déplacement à Toul (Meurthe-et-Moselle), François Baroin a commenté mercredi soir l'entrée de deux élus de son parti, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, dans le gouvernement d'Edouard Philippe (LR). 

"Ils sont partis, c'est leur choix, ça leur appartient. Je le regrette à titre personnel, sans que ça remette en cause les liens d'amitié que j'ai avec eux. Je ne déchire pas, pour ma part, plusieurs années de combat que j'ai partagées avec eux", a déclaré le chef de file des Républicains (LR) pour les élections législatives.

21h35 : Le nouveau ministre de l'Intérieur Gérard Collomb effectue ses premiers déplacements ce mercredi soir

Quelques heures après sa prise de fonctions, Gérard Collomb a effectué mercredi soir ses premiers déplacements. Le nouveau ministre de l'Intérieur s'est d'abord rendu au commissariat de Trappes pour y rencontrer les gendarmes de Saint-Germain-en-Laye, avant de visiter le centre des sapeurs-pompiers de Chanteloup-les-Vignes. 

Gérard Collomb s'est enfin rendu sur l'avenue des Champs-Élysées, à Paris, pour rendre hommage à Xavier Jugelé, le policier abattu lors d'une attaque terroriste le 28 avril dernier. 

21h15 : Le nouveau ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, veut lutter contre le "déclassement"

Évoquant "un sentiment de déclassement, un peu comme si la République abandonnait un certain nombre de ses territoires", le nouveau ministre de la Cohésion et des territoires, Richard Ferrand, a exprimé son intention "d'agir et de "faire partager à chacune et chacun que des territoires sont en souffrance, mais que la République n'en abandonne aucun".

Le nouveau ministre a également insisté sur le "rééquilibrage des territoires", pour "faire en sorte que partout on puisse en France développer des terres d'excellence".

20h45 : Le nouveau ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, écarte l'idée d'une "énième réforme"

"Il n'y aura pas une énième loi ou une énième réforme. Il y aura tout simplement la volonté de s'attacher aux problèmes concrets" en donnant "la liberté aux acteurs et du pouvoir à nos professeurs, chefs d'établissements et à l'ensemble des acteurs de l'Education nationale", a assuré le nouveau ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, après avoir succédé à Najat Vallaud-Belkacem. 

"Il n'y aura pas beaucoup de règles allant de haut en bas dans ce ministère", a-t-il ajouté. 

20h30 : Issu des Républicains (LR), le nouveau ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, s'est exprimé sur le plateau du journal de 20 heures de France 2 mercredi soir

"On ne peut pas refuser la main tendue", par Emmanuel Macron, a tout d'abord estimé le maire Les Républicains de Tourcoing (Nord), qui a été exclu de son parti dès l'annonce du nouveau gouvernement. 

Assumant un positionnement "de droite, de droite sociale", le ministre de l'Action et des Comptes publics dit vouloir "incarner le gaullisme social" au sein du gouvernement d'Édouard Philippe, après avoir "eu du mal" à le faire dans sa "famille politique".

"Il y a une recomposition politique qui se dessine, c'est le nouveau monde.", a-t-il également estimé. 

19h50 : La nouvelle ministre des sports, Laura Flessel, prend la parole 

"Je veux que nous obtenions les Jeux, que nous portions haut les couleurs de la France pour cette candidature, que nous luttions contre les discriminations contre les femmes et les handicapés", a déclaré la championne d'escrime lors de sa passation de pouvoir, aux côtés de son prédécesseur, Patrick Kanner. "Il y a un challenge a relever", a ajouté la sportive, toujours à propos de la candidature de Paris à l'organisation des JO 2024.

19h25 : Bruno Le Maire prend la parole 

"Nous entrons dans une ère politique nouvelle. Cette ère politique a été ouverte par l'élection le 7 mai dernier d'Emmanuel Macron comme président de la République Française, elle s'est poursuivie avec la nomination d'Edouard Philippe (…) Nous acceptons de mettre de côté les querelles politiciennes inutiles (...), pour que des femmes et des hommes de bonne volonté acceptent de travailler ensemble pour redresser le pays", a déclaré le nouveau ministre de l'Economie après la passation de pouvoir avec Michel Sapin. 

19h00 : Edouard Philippe, Jean-Yves Le Drian, et François Bayrou devront démissionner des exécutifs locaux qu'ils dirigent

Le Premier ministre Édouard Philippe ainsi que les ministres Jean-Yves Le Drian (Europe et Affaires européennes) et François Bayrou (Justice) devront démissionner "sous un mois" des exécutifs locaux qu'ils dirigent, a fait savoir l'Élysée à l'AFP mercredi en fin de journée. La présidence précise que les ministres candidats aux législatives des 11 et 18 juin devront démissionner de leur poste s'ils ne sont pas élus. 

18h35 : Nicolas Hulot prend la parole au ministère de la Transition écologique et solidaire

Aux côtés de Ségolène Royal, Nicolas Hulot a évoqué la cause environnementale après la passation de pouvoir : "C'est une cause qui nous dépasse, qui est magnifique, nous menons la bataille de l'esprit. Nous essayons de donner du sens au progrès et à l'intelligence", déclare-t-il. "Ce ministère, c'est le ministère du futur, c'est le ministère du vivant, de la biodiversité. Pourquoi est-ce que j'ai insisté pour être ministre de la transition écologique et solidaire ? L'enjeu écologique c'est la clé de la dignité humaine et de la solidarité". 

18h10 : Bruno Le Maire réagit à son exclusion des Républicains (LR) 

Nommé ministre de l'Economie, Bruno Le Maire a répondu à Bernard Accoyer qui a indiqué son exclusion des Républicains dès l'annonce du nouveau gouvernement. 

"J'ai fait le choix de m'engager au service de la France sous l'autorité du président de la République et du premier ministre", écrit-t-il sur Facebook. 

"Les Républicains ont fait le choix de m'exclure de notre parti. chacun jugera", poursuit Bruno Le Maire. 

"Vous êtes mes amis; vous le resterez. Aucune exclusion ne détruira le lien que nous avons construit ensemble. La France vaut mieux que les partis. La France mérite mieux que les exclusions. La France attend de nous un engagement total pour retrouver notre dignité et notre grandeur", ajoute le nouveau ministre, s'adressant aux militants. 

17h50 : François Bayrou prend la parole au ministère de la Justice 

Après avoir témoigné son "estime" à son prédécesseur Jean-Jacques Urvoas, François Bayrou s'est exprimé : "J'entre dans cette fonction avec un premier sentiment de reconnaissance à l'égard de celles et ceux qui donnent tant à cette œuvre immense qui est celle de la justice de notre pays : les magistrats, l'ensemble des personnels, ceux qui ont la si lourde charge des prisons, ceux qui assument la responsabilité de légistes, ceux qui portent l'administration...".

17h35 : Passation de pouvoir terminée au Quai d'Orsay; Jean-Yves Le Drian devient ministre des Affaires étrangères. 

La passation de pouvoir touche à sa fin entre Jean-Yves Le Drian, nouveau ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, et Jean-Marc Ayrault, son prédecesseur au Quai d'Orsay. 

17h20 : Gérald Darmanin, Bruno Le Maire, et Édouard Philippe ne font plus partie des Républicains (LR)

Les membres des Républicains nommés au gouvernement (Gérald Darmanin, Bruno Le Maire, et le Premier ministre Édouard Philippe), ne font plus partie de LR, a fait savoir dans un communiqué le secrétaire général du parti, Bernard Accoyer.

17h10 : Un "gouvernement de droite", selon Jean-Luc Mélenchon

Regrettant la nomination de Nicolas Hulot à la Transition écologique et solidaire, qu'il qualifie de "crève-cœur", le leader de La France Insoumise a estimé que le gouvernement d'Edouard Philippe était un "gouvernement de droite". 

"Moi je n'ai pas d'avis, c'est un gouvernement de droite, point. Quand on a comme Premier ministre un homme qui était central dans le lobby nucléariste du pays...", a déclaré Jean-Luc Mélenchon, faisant référence au passage d'Edouard Philippe chez Areva. 

16h50 : Gérard Collomb prend la parole après la passation de pouvoir avec Matthias Fekl

"Je voudrais d'abord commencer par remercier le président de la République, le premier ministre pour la confiance qu'ils me témoignent en me nommant ici dans ce grand ministère (…) On voit bien quels sont aujourd'hui les grands défis que nous avons à relever pour retrouver la confiance en soi-même dans notre pays. Défis économiques, défis écologiques et le troisième défi, celui qui est prioritaire pour nos concitoyens, celui de la sécurité. C'est la lutte contre le terrorisme. Nous savons tous que l'Europe et en particulier la France, sont la cible des terroristes. J'ai conscience, en arrivant ici, que mon premier devoir sera de tout faire pour protéger nos concitoyens. Nous travaillerons ensemble avec les services de sécurité pour faire en sorte que nous puissions protéger de cette menace. Cette menace est multiforme. Elle vient bien sûr de l'étranger, mais elle s'est, hélas, enracinée sur le territoire", a déclaré le nouveau ministre de l'Intérieur. 

16h45 : Edouard appelle son gouvernement à se mettre au travail 

16h40 : François Baroin commente l'entrée de Bruno Le Maire et Gérald Darmanin au gouvernement

"Ils sont partis, c'est leur choix, ça leur appartient. Je le regrette à titre personnel, sans que ça remette en cause les liens d'amitié que j'ai avec eux. Je ne déchire pas, pour ma part, plusieurs années de combat que j'ai partagées avec eux", a déclaré le chef de file des Républicains pour les législatives. 

16h00 : Nouveau gouvernement : "Surtout du recyclage", estime Florian Philippot

15h50 :  La passation de pouvoir au ministère de la Justice aura lieu à 17 heures 

La cérémonie de passation de pouvoirs entre l'actuel ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, et son successeur, François Bayrou, aura lieu à 17 heures à la chancellerie.

15h00 : la liste du gouvernement dévoilée 

Gérard Collomb : Ministre de l'Intérieur 

Nicolas Hulot : Ministre de la Transition énergétique et solidaire 

François Bayrou : Ministre de la Justice 

Sylvie Goulard : Ministre des Armées 

Jean-Yves Le Drian :  Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères 

Richard Ferrand : Ministre de la Cohésion des territoires 

Agnès Buzyn : Ministre de la Solidarité et de la Santé 

Bruno Le Maire : Ministre de l'Économie 

Jean-Michel Blanquer : Ministre de l'Éducation

Françoise Nyssen : Ministre de la Culture

Gérald Darmanin : Ministre de l'Action et des Comptes publics

Marielle de Sarnez : Ministre déléguée aux Affaires européennes auprès de Jean-Yves Le Drian

Laura Flessel : Ministre des Sports

Jacques Mézard : Ministre de l'Agriculture

Elizabeth Borne : Ministre auprès du ministre d'État de la Transition écologique chargée des transports

Frédérique Vidal : Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation

Annick Girardin : Ministre de l'Outre-Mer

Muriel Pénicaud : Ministre du Travail

Quatre secrétaires d'État ont été également été nommés

Christophe Castaner : Secrétaire d'État chargé des relations avec le Parlement et Porte-parole du gouvernement

Marlène Schiappa : Secrétaire d'État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes

Sophie Cluzel : Secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées

Mounir Mahjoubi : Secrétaire d'État chargé du Numérique

13h15 : Édouard Philippe vient d'arriver à l'Élysée 

Le Premier ministre vient d'arriver au palais de l'Élysée pour finaliser la composition du gouvernement. A 15 heures, Alexis Kohler, nouveau secrétaire général du Palais, annoncera le nom des ministres choisis.

11h53 : Une liste désormais "quasi-complète"

D'après des déclarations de l'entourage du Premier ministre, relayées par une journaliste politique de BFMTV, la liste des ministre est désormais "constituée à 80%".

10h32 : Le chef de l'Etat décale son rendez-vous avec le président du Conseil européen à ce soir

Initialement prévue mercredi à la mi-journée, la rencontre entre Emmanuel Macron et le président du Conseil européen, Donald Tusk, est décalée dans la soirée pour un dîner. Un choix dicté par "pour des raisons d'agenda" à 20 heures, selon des informations de l'Elysée.

9h12 : Cécile Duflot fait "confiance à Nicolas Hulot"

Sur franceinfo ce mercredi matin, Cécile Duflot a critiqué le nouveau chef de l'Etat et son Premier ministre qui "n'ont pas le cap de l'écologie", selon elle. Elle a également dénoncé le "lobbying extrême" d'Edouard Philippe pour reculer la fermeture de la centrale à charbon du Havre.L'ancienne ministre du Logement a, en revanche, salué la possibilité que Nicolas Hulot prenne la tête d’un ministère de l’Ecologie. "Je lui fais confiance. Si Nicolas Hulot, avec le poids politique qu'il a, est capable de donner une inflexion, ce sera important. Le risque, c'est qu'il soit un trophée. L'espoir, c'est qu'il arrive à faire changer radicalement les positions."

8h11 : Les personnalités de droite pressenties pour être au gouvernement

Leurs noms reviennent avec insistance : Bruno Le Maire, Jean-Pierre Raffarin ou de Nathalie Kosciusko-Morizet, n’ont pas été avares de compliments envers Emmanuel Macron et pourraient rejoindre le gouvernement d’Edouard Philipe. Par ailleurs, plus de 170 élus de droite ont signé mardi soir un communiqué appelant à "saisir la main tendue" par le président de la République.

7h58 : L'annonce de la composition du gouvernement encore retardée ?

Va-t-il falloir prendre encore son mal en patience ? C’est possible, selon le sénateur de Côte-d'Or, François Patriat. Invité mercredi matin sur BFMTV, ce soutien d'Emmanuel Macron a indiqué : "Emmanuel Macron a une grande vertu, c'est qu'il est souvent en retard !".

7h37 : quelques Unes de la presse du jour

7h15 : NKM et Le Maire au gouvernement ? "Des secrets de Polichinelle" selon Copé

Sur le plateau de l’émission "C à vous", sur France 5, Jean-François Copé s’est montré très affirmatif quant à l’annonce prochaine de l’entrée au gouvernement de deux ministres de droite : Nathalie Kosciusko-Morizet et Bruno Le Maire. "J'ai entendu l'enthousiasme de Nathalie Kosciusko-Morizet parce qu'elle va peut-être rentrer demain au gouvernement. J'ai annoncé Edouard Philippe 24 heures à l'avance, j'ai même annoncé Bruno Le Maire, ce sont des secrets de Polichinelle."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !