Google dévoile des progrès majeurs dans le calcul quantique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Google dévoile des progrès majeurs dans le calcul quantique
©Patricia De Melo MOREIRA / AFP

Révolution ?

Google dévoile des progrès majeurs dans le calcul quantique

Google aurait réussi à développer un ordinateur quantique ultrarapide capable d'exécuter pour la première fois des tâches impossibles pour un ordinateur classique.

Google aurait réalisé un calcul en trois minutes et vingt secondes alors qu'il aurait fallu 10.000 ans s'il avait été réalisé par des ordinateurs "classiques". Cette opération quantique a été réalisée par Google à la fin du mois de septembre, selon le Financial Times. Un ordinateur quantique, conçu par Google, aurait été utilisé par l'une de ses équipes de Santa Barbara, en Californie. Le calcul, une opération extrêmement complexe, aurait été effectué bien plus rapidement qu'avec les meilleurs supercalculateurs classiques.

La société américaine a donc annoncé ce mercredi avoir franchi une étape technologique majeure. Selon des informations du Monde, cette avancée pourrait permettre de résoudre des problèmes insolubles jusqu'à présent ou de "casser" des systèmes informatiques considérés comme robustes. Un article vient d'être publié dans la revue Nature.   

Cet impressionnant calcul ne serait que le début d'une étape et n'est pas encore synonyme de "révolution informatique". 

Le secteur est en effet extrêmement concurrentiel. IBM a d'ailleurs relativisé l'annonce de Google. IBM a mis en ligne un article montrant théoriquement que Sycamore, un authentique ordinateur quantique de Google, n'aurait en fait pas atteint la suprématie quantique, contrairement à ce qui est affirmé dans l'article de Nature. Un algorithme classique a été découvert qui serait capable d'effectuer un calcul similaire à celui de la machine de Google en un temps plus long mais assez raisonnable, quelques jours, au lieu de quelques minutes.

Le géant informatique français Atos espère mettre des "accélérateurs quantiques" sur ses supercalculateurs dans les années à venir. Ces technologies seraient utiles pour certains types de calculs uniquement.

D'après L'Express, la vraie machine quantique, capable notamment de briser les systèmes cryptographiques dit RSA utilisés actuellement par l'informatique mondiale, pourrait voir le jour dans 20 ans ou plus, selon les experts. 

Nature

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !