Google : perquisition de leur siège parisien | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Google : perquisition de leur siège parisien
©Reuters

Internet Papers

Google : perquisition de leur siège parisien

Bercy a porté plainte contre la firme de Mountain View, soupçonnée d'évasion fiscale, révèle le quotidien Le Parisien mardi.

Selon Le Parisien du 24 mai, une perquisition a eu lieu ce mardi dans les bureaux de Google à Paris (IXe arrondissement), depuis 5 heures ce matin.

Le ministère des Finances a mandé une centaine de fonctionnaires du fisc et de la brigade de répression de la grande délinquance financière (BRGDF), assortis de cinq magistrats du parquet national financier, sur une plainte pour évasion fiscale à l'encontre du géant américain d'Internet.

"Ces perquisitions interviennent dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte le 16 juin 2015 portant sur des faits de fraude fiscale aggravée et de blanchiment en bande organisée de fraude fiscale aggravée, à la suite d'une plainte de l'administration fiscale française", indique un communiqué du parquet national financier.

Selon un reporter du Parisien présent sur place, nombre de ces agents d'Etat sont ressortis des lieux vers midi avec de grosses valises.

"L'opération était ultra secrète, confie une source au Parisien. Elle a été menée sans utiliser le service de messagerie du parquet financier pour éviter les fuites", indique le quotidien, qui précise "Plus d'informations à venir" sur sa page web.

Selon le site américain Fortune, l'État français chercherait à récupérer 1.6 milliards d'euros d'impayés au fisc par Google, "optimisés" via sa filiale en Irlande.

Google France avait déjà reçu une notification de redressement fiscal par le Trésor français en mars 2014, portant sur un montant inconnu. En juin 2011, plusieurs perquisitions et saisies avaient aussi été entreprises dans les bureaux parisiens de Google, dans le cadre d'une enquête sur les "prix de transfert" entre ses filiales françaises et irlandaises.

Lire aussi : Duck Duck Go : un moteur de recherche incomparablement plus petit que Google mais qui gagne tellement d'argent qu'il vient de verser 225 000 dollars à des associations

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !