Gérald Darmanin et Bruno Le Maire annoncent un "plan d'urgence révisé à 100 milliards d'euros" face à une chute du PIB de 6% cette année | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Gérald Darmanin et Bruno Le Maire annoncent un "plan d'urgence révisé à 100 milliards d'euros" face à une chute du PIB de 6% cette année
©PHILIPPE LOPEZ / AFP

"Plus grande récession en France depuis 1945"

Gérald Darmanin et Bruno Le Maire annoncent un "plan d'urgence révisé à 100 milliards d'euros" face à une chute du PIB de 6% cette année

Dans un entretien accordé à la rédaction des Echos, Gérald Darmanin et Bruno Le Maire ont annoncé de nouvelles mesures dans le cadre du plan d’urgence pour limiter l’impact du Covid-19 sur l’économie française.

Le gouvernement français a annoncé jeudi une hausse de 45 à 100 milliards d'euros de son plan d'urgence pour faire face à la crise du coronavirus. Une augmentation des dépenses exceptionnelles pour la santé de 2 à 7 milliards d'euros pour cette année est aussi planifiée. 

Les ministres de l'Economie Bruno Le Maire et des Comptes publics Gérald Darmanin se sont exprimés dans les colonnes des Echos, avant de présenter leur nouveau projet de budget rectifié la semaine prochaine en conseil des ministres :

"Nous allons passer de 45 milliards d'euros à 100 milliards, en additionnant la totalité des mesures budgétaires et de trésorerie en faveur des entreprises".

Bruno Le Maire a également détaillé l’impact négatif du coronavirus sur la question sensible de la croissance et de la récession : 

"Notre prévision de croissance pour 2020 est de -6%. Il s’agit de la plus grande récession en France depuis 1945. Des inconnues demeurent et cette prévision peut encore évoluer, notamment s’agissant de la durée du confinement et des modalités de sortie. C’est déterminant : plus le confinement dure, plus la croissance est faible". 

Les deux ministres ont donc dévoilé aux Echos les grandes lignes du nouveau budget rectificatif qui sera dévoilé mercredi prochain en Conseil des ministres. 

Ils ont donc indiqué que le gouvernement prévoyait désormais que le produit intérieur brut (PIB) français allait chuter de 6% cette année. La prévision de récession passe donc de -1 % à -6 %. Le déficit public est désormais attendu à 7,6 % du PIB. La dette pourrait grimper à 112 % du PIB à la fin de l’année 2020. Le plan d'urgence de soutien à l'économie est donc désormais évalué à 100 milliards, contre 45 milliards annoncés initialement, face à cette récession inédite depuis 1945. Chaque semaine de confinement pèse un peu plus sur l'activité des entreprises et alourdit d'autant plus la récession économique. 

Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !