Géorgie : Nicolas Sarkozy a remplacé Emmanuel Macron pour l'investiture de la présidente Salomé Zourabichvili | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Géorgie : Nicolas Sarkozy a remplacé Emmanuel Macron pour l'investiture de la présidente Salomé Zourabichvili
©Irakli GEDENIDZE / POOL / AFP

Absolument débordé

Géorgie : Nicolas Sarkozy a remplacé Emmanuel Macron pour l'investiture de la présidente Salomé Zourabichvili

Emmanuel Macron a demandé à l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy de le représenter dimanche dernier dans le cadre de la cérémonie d’investiture de la nouvelle présidente géorgienne Salomé Zourabichvili.

L'ex-diplomate française Salomé Zourabichvili, élue fin novembre première femme présidente de Géorgie, a été investie ce dimanche. Selon des informations du Parisien, Emmanuel Macron a demandé à Nicolas Sarkozy de le représenter pour cette cérémonie. Cette information a été confirmée par l'Elysée ce mardi, selon Le Monde. Le président de la République a en effet été contraint de modifier son agenda ces derniers jours. En plus de son absence en Géorgie, Emmanuel Macron a notamment annulé sa présence pour les préparatifs du G7 à Biarritz ce mardi. 

Selon des précisions de l’Elysée, le choix de Nicolas Sarkozy pour représenter la France lors de la cérémonie d’investiture de Salomé Zourabichvili relevait d'une "démarche pragmatique et ponctuelle, dont la raison est le lien de Nicolas Sarkozy avec la Géorgie". 

L'Elysée a indiqué néanmoins qu'il n'était pas question de confier à l'ancien président des missions régulières de représentations.

Emmanuel Macron a récemment reçu Nicolas Sarkozy à l'Elysée, le 7 décembre dernier, juste avant les mesures dévoilées en faveur du pouvoir d'achat afin de tenter d’apaiser la crise des Gilets jaunes. D’après des informations du Figaro, Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron ont discuté à cette occasion de la défiscalisation des heures supplémentaires. Cette mesure avait été mise en place par Nicolas Sarkozy. François Hollande avait décidé de la supprimer. Emmanuel Macron a proposé cette mesure afin de répondre à la détresse des Français sur la question du pouvoir d’achat.

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !