Gaza : mort du soldat disparu, Israël retire une partie de ses troupes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
L'armée israélienne a commencé le retrait de ses troupes
L'armée israélienne a commencé le retrait de ses troupes
©REUTERS/Siegfried Modola (

Léger signe de détente

Gaza : mort du soldat disparu, Israël retire une partie de ses troupes

Mais Benjamin Netanyahou a assuré samedi soir que l'armée poursuivrait ses opérations "aussi longtemps que nécessaire" et emploierait "toute la force requise".

Le début de la fin ? Si les combats se poursuivent dans la bande de Gaza et que le bilan de la guerre s'alourdit d'heure en heure, l'armée israélienne a fait savoir ce dimanche qu'elle commençait à retirer une partie de ses troupes de l'enclave palestinienne. "Nous en retirons certaines, nous en changeons certaines (de position) à l'intérieur (du territoire), cette mission est en cours", a déclaré Peter Lerner, porte-parole de Tsahal, confirmant pour la première fois officiellement un début de retrait partiel. Une annonce qui intervient alors même que samedi les dernières tentatives de médiation en Egypte ont encore échoué.

Une impasse diplomatique entérinée par Benjamin Netanyahou lui-même. Samedi, dans plusieurs interventions publiques, le premier ministre israélien a en effet certifié que les forces israéliennes continueront le combat contre le Hamas. Et ce même après la fin de l'objectif avoué : à savoir la destruction des tunnels creusés sous la frontière par les activistes palestiniens pour mener leurs attaques. "Quand cette action contre les tunnels sera terminée, l'armée se préparera à poursuivre ses opérations avec notre sécurité pour seule préoccupation", a ainsi prévenu le chef du gouvernement israélien. 

"Nous avons promis depuis le départ le retour au calme pour les citoyens d'Israël et nous continuerons d'agir jusqu'à ce que nous ayons atteint cet objectif. Cela prendra aussi longtemps que nécessaire et nous emploierons toute la force requise" a-t-il ajouté. La réplique palestinienne ne s'est pas fait attendre. "Nous poursuivrons notre résistance jusqu'à ce que nos objectifs soient atteints", a riposté samedi un porte-parole du Hamas à Gaza.   

Israël et le Hamas sont donc déterminés à poursuivre les hostilités et ce dimanche douze Palestiniens ont été tués à Gaza dans une nouvelle offensive de Tsahal. Un peu plus tôt, l'armée israélienne avait fait savoir que le soldat porté disparu, et soupçonné d'avoir été enlevé par le Hamas, était mort. A noter enfin, le dernier bilan de la guerre communiqué samedi soir. Celui-ci fait état  de 1 800 Palestiniens, dont 83% de civils, décédés depuis le 8 juillet et le début de l'opération Bordure de protection. Côté israélien, 64 soldats sont morts, dont le sous-lieutenant Goldin. Trois civils ont été tués. 

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !