Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Cible touchée

Gaza : Israël tue trois responsables du Hamas et au moins 18 autres Palestiniens

Deux des chefs de la branche armée figuraient parmi les hommes les plus recherchés par le renseignement israélien.

Nouvelle vague de violences à Gaza. La trêve est rompue depuis que les hostilités ont repris ce mercredi, faisant s'envoler toute perspective de trêve durable.  Dans la nuit de mercredi et ce jeudi, au moins 21 Palestiniens, dont quatre enfants, ont été tués lors de plusieurs frappes israéliennes. Un immeuble de Rafah a également été totalement détruit lors de l'opération.

Parmi les morts, figurent trois commandants de la branche armée du Hamas, exécutés dans un raid de l'aviation israélienne à Rafah. Il s'agit là d'un coup sévère pour l'organisation Palestinienne, puisque Raëd al-Atar et Mohammed Abou Chamala étaient activement cherchés par les autorités israéliennes. Le troisième responsable tué a été identifié comme étant Mohammed Abou Chamala, qui était le commandant d'al-Qassam pour le sud de la bande de Gaza. Il figurait lui aussi parmi les cibles de l'armée israélienne.

Selon une source palestinienne, les deux chefs étaient membres du haut commandement militaire des Birgades. Ils avaient participé à l'enlèvement du soldat Gilad Shalit en 2006 et étaient associés à la mort de trois soldats à Rafah le 1er août. Mardi soir, Israel a tenté d'éliminer le chef de la branche armée du Hamas, Mohammed Deif, en vain. C'est la cinquième tentative d'assassinat depuis sa nomination en 2002. 

lu sur Le Parisien
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.