Gaz et plan de sobriété européen : Espagne, Portugal et Grèce sont contre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Gaz
Gaz
©DR

Bronca

Gaz et plan de sobriété européen : Espagne, Portugal et Grèce sont contre

Les trois pays expriment fermement leur opposition

« Nous ne pouvons pas assumer un sacrifice disproportionné sur lequel ne nous a même pas été demandé une opinion préalable. » La ministre espagnole de la Transition écologique, Teresa Ribera, a rejeté avec véhémence le projet de la Commission européenne publié mercredi 20 juillet et réclamant à tous les pays membres une économie de 15 % de la consommation de gaz souligne le quotidien Les Echos.

La ministre a critiqué une annonce faite sans consultation et sans tenir compte des réalités diverses en matière d'infrastructures énergétiques.

« Nous serons solidaires, mais la solidarité veut aussi dire que nous ne ferons pas payer les Portugais pour compenser le retard des autres quand ils auraient pu, comme nous, investir en renouvelables », avertissait, quelques jours plus tôt, le Premier ministre portugais Antonio Costa rappellent Les Echos

De son côté, le ministre grec de l'Energie Kostas Skrekas a affirmé qu'une telle réduction de 15% induirait très vraisemblablement des perturbations dans l'approvisionnement des particuliers comme des entreprises. 

«Nous désapprouvons non seulement le caractère obligatoire de cette mesure, mais aussi le niveau même de réduction préconisé par Bruxelles», a ajouté le ministre grec.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !