G7 : "Soyons sérieux et dignes de nos peuples", commente l'Elysée après la volte-face de Donald Trump | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
G7 : "Soyons sérieux et dignes de nos peuples", commente l'Elysée après la volte-face de Donald Trump
©SAUL LOEB / AFP

Critique

G7 : "Soyons sérieux et dignes de nos peuples", commente l'Elysée après la volte-face de Donald Trump

Le président américain a, sur Twitter, annoncé qu'il retirait son soutien au communiqué final du G7.

C'est pas passé loin. Alors que les dirigeants du G7 s'étaient accordés sur un communiqué commun, qui comportait un accord de compromis sur le commerce mais pas sur le climat, le président américain Donald Trump a décidé, dans l'avion du retour vers les Etats-Unis, de retirer son soutien au texte.

"Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a joué le doux et docile durant nos réunions au G7 pour ensuite donner une conférence de presse une fois que j’étais parti en disant “Les taxes US sont presque insultantes” et “Nous ne nous laisserons pas malmener”. Très malhonnête et faible. Nos taxes sont une réponse à ses taxes laitières de 270% !", a-t-il tweeté depuis Air Force One.

"Sur la base des fausses déclarations de Justin Trudeau en conférence de presse et du fait que le Canada impose des taxes massives à nos fermiers, travailleurs et compagnies américaines, j’ai donné pour instruction à nos représentants américains de ne pas approuver le Communiqué car nous étudions des taxes sur les automobiles qui envahissent le marché américain", a-t-il ajouté.

Justin Trudeau, qui présidait le sommet, était revenu sur les nouveaux droits de douanes américains sur l'acier et l'aluminium, qui touchent le Canada. "Les Canadiens sont polis et raisonnables, mais nous ne nous laisserons pas bousculer", a-t-il dit.

"La coopération internationale ne peut dépendre des colères et des petits mots. Soyons sérieux et dignes de nos peuples", a commenté l'Élysée ce dimanche auprès de franceinfo. "On a passé deux jours à avoir un texte et des engagements. Nous nous y tenons. Et quiconque les quitterait le dos retourné montre son incohérence et son inconsistance", a ajouté la présidence, qui a précisé que "la France et l'Europe maintiennent leur soutien" au communiqué commun du G7, "tout comme nous l'espérons l'ensemble des signataires".

Le prochain sommet du G7 se tiendra à l'été 2019 "dans la belle ville de Biarritz"(Pyrénées-Atlantiques), a annoncé samedi Emmanuel Macron.

Lu sur Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !