Le tsunami n'aurait rien changé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le tsunami n'aurait
rien changé
©

Fukushima

Le tsunami n'aurait rien changé

Selon la chaîne japonaise NHK, le système de refroidissement de la centrale nucléaire de Fukushima aurait été endommagé par le séisme, avant même que le tsunami ne déferle dévastant la région.

D’inquiétantes informations concernant la centrale nucléaire de Fukushima ont récemment été révélées par la chaîne japonaise NHK. Selon la presse nipponne, le système de refroidissement aurait subi des dommages, avant même que le tsunami ne déferle sur la centrale. Il semblerait qu’un « condensateur de secours n’a [n’aurait] fonctionné que dix minutes après le tremblement de terre.» Durant les trois heures qui ont suivi, la panne n’a pas été réparée de peur qu’une baisse de pression dans le réacteur se produise. « La compagnie présume que les ouvriers ont coupé manuellement le système, craignant que la pression dans le réacteur devienne trop basse et l'endommage », peut-on lire sur le site de la chaîne NHK.

Pour le New Scientist, « ces révélations sont la preuve que les centrales nucléaires ne doivent en aucun cas être construites sur des zones d'activité sismique. » En effet d'après les précisions de la chaîne nippone, c'est  essentiellement le séisme qui serait à l'origine de l'accident nucléaire.  

Rappelons que la catastrophe qui a dévasté le nord-ouest du Japon le 11 mars, a provoqué le plus grave incident nucléaire depuis Tchernobyl.

Lu sur le New Scientist

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !