Fugue de Megan : l’enseignant anglais comparaît devant la Cour d’appel de Bordeaux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Jeremy Forrest s'est rendu ce mardi devant la Cour d'appel de Bordeaux en vue de son extradition en Grande-Bretagne.
Jeremy Forrest s'est rendu ce mardi devant la Cour d'appel de Bordeaux en vue de son extradition en Grande-Bretagne.
©Reuters

Justice

Fugue de Megan : l’enseignant anglais comparaît devant la Cour d’appel de Bordeaux

Jeremy Forrest comparaît en vue de son extradition vers la Grande-Bretagne.

Partira, ou partira pas ? Telle est la question ce mardi en ce qui concerne Jeremy Forrest. Le professeur de mathématiques britannique, qui avait fugué pendant dix jours avec son élève de quinze ans Megan dont il était tombé amoureux, comparaît en effet ce mardi devant la Cour d’appel de Bordeaux en vue de son extradition vers l’Angleterre.

L’avocat français de l’enseignant, Me Daniel Lalanne, a expliqué que l’audience ne porterait pas sur le fond de l’affaire mais plutôt sur la procédure concernant l’arrestation de son client vendredi dans le centre de Bordeaux. La Cour d’appel pourrait donc se prononcer dès cette audience publique sur la validité du mandat d’arrêt européen émis par les autorités anglaises. Mais il est plus probable qu’elle s’accordera un délai de réflexion de plusieurs jours.

Pour rappel, Megan Stammers, lycéenne de quinze ans, avait quitté le 20 septembre le Sussex, dans le Sud de l’Angleterre, avec son professeur de mathématiques Jeremy Forrest âgé de trente ans à bord d’une Ford Fiesta noire. Un mandat d’arrêt européen avait alors été lancé contre l’enseignant marié. La mère de l’adolescente avait par ailleurs lancé un appel à la télévision la semaine passée dans lequel elle suppliait sa fille : "Tout ce que je vous demande, c’est de m’envoyer un SMS ou un mail". Les deux Britanniques ont finalement été interpellés vendredi en début d’après-midi par la police dans le centre de Bordeaux alors qu’ils se rendaient à un entretien d’embauche dans un bar. Encadrée par deux adultes, Megan est repartie à Londres tandis que son amant a été incarcéré à la maison d’arrêt de Gradignan en Gironde.

Lu sur TF1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !