Frappés par la crise, 20% des français auraient pensé au suicide | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Frappés par la crise, 20% des français auraient pensé au suicide
©Reuters

Fracture sociale

Frappés par la crise, 20% des français auraient pensé au suicide

En 2000, il y avait 13 % de Français qui avaient envisagé sérieusement de se suicider, aujourd'hui c'est 20%.

La crise économique a des conséquences graves. Selon un sondage de l'Ifop et de la Fondation Jean-Jaurès publié aujourd'hui par Le Parisien, 20% des français auraient envisagé sérieusement de se suicider, dont 30% parmi les chômeurs, et 23% chez les indépendants, agriculteurs et employeurs. "Cela traduit un état de détresse personnel et social de beaucoup de nos compatriotes", s'indigne Michel Debout, membre de l'Observatoire du suicide.

Le chômage peut entraîner un cycle de dépression. On perd de l'estime de soi, et on perd également le cadre social qui permet de se renforcer, ainsi que l'accès à la médecine du travail. Le chômage mène également à des crises de famille, et à des tendances à l'addiction. Et le cycle peut devenir auto-entretenu : "Comment peut-on croire qu'une personne en état dépressif qui est en train de perdre l'estime de soi et qui s'isole pourra retrouver du travail ?" demande Michel Debout. 

A LIRE AUSSI : Cinq manières scientifiquement validées de passer 2016 sans stress

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !