François Rebsamen annonce l'abrogation de la loi sur le CV anonyme | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Pour François Rebsamen, la généralisation du CV anonyme n'est plus une bonne mesure
Pour François Rebsamen, la généralisation du CV anonyme n'est plus une bonne mesure
©Reuters

Meet John Doe

François Rebsamen annonce l'abrogation de la loi sur le CV anonyme

La loi de 2006 sur le CV anonyme n'est pas appliquée dans les faits. Le ministre du Travail s'est donc prononcé pour son abrogation tout en rappelant qu'il tient à lutter contre les discriminations.

L'article de loi de 2006 généralisant le CV anonyme "sera abrogé", a annoncé ce mardi le ministre du Travail François Rebsamen. En principe, le CV anonyme est obligatoire dans les entreprises de plus de 50 salariés, mais le décret d'application n'a jamais été publié. Dans les faits donc, la loi n'est pas appliquée.

"Le CV anonyme est un outil", mais pas "le seul outil", il ne doit pas être "systématique", a estimé François Rebsamen. Le ministre avait pourtant signé une motion proposant sa généralisation. En revanche, il entend toujours bien lutter contre les discriminations à travers un "nouveau recours" qui permettra d'engager des "actions collectives". Ce type de recours ne sera cependant envisageable que si le "dialogue social" n'aboutit pas. Une mesure qui sera intégrée au projet de loi "Justice du XXIe siècle" porté par Christiane Taubira.

La mise en place dans les entreprises d'un "référent égalité des chances" est également prévue. De même, le gouvernement va lancer une "une grande campagne de testing auprès des entreprises" à l'automne, une nouvelle offre de service de Pôle emploi pour garantir aux employeurs "un recrutement non discriminant" et "une campagne de communication grand public sur la lutte contre les stéréotypes" avant la fin de l'année.

La lutte contre les discriminations reste donc au cœur des préoccupations du ministre du Travail qui annoncé la "pérennisation" d'un groupe de travail sur le sujet ainsi qu'une "étude sur le coût économique de la discrimination".

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !