François Hollande invité à un dîner avec une centaine de journalistes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
François Hollande dînera jeudi soir avec une centaine de journalistes.
François Hollande dînera jeudi soir avec une centaine de journalistes.
©Reuters

Un dîner presque parfait

François Hollande invité à un dîner avec une centaine de journalistes

Jeudi soir, le président va rencontrer une centaine de journalistes. Jusqu'à présent, l'exercice avait été systématiquement boudé par ses prédécesseurs.

François Hollande dînera jeudi soir avec près d'une centaine de journalistes à la Maison des Polytechniciens. Mais n'espérez pas savoir ce que le président dira aux médias : l'ensemble de la soirée, organisée par l'Association de la presse présidentielle (APP), restera "off". Aucun micro et aucune caméra ne seront autorisées. Et contrairement aux présidents américains qui ont fait de ce type de rencontre une habitude, il s'agit là d'un événement inédit pour un chef de l'Etat français.

Nicolas Sarkozy, qui entretenait des relations souvent tendues avec la presse, n'a jamais participé à un tel événement, rappelle l'AFP. Sous son quinquennat, les rares repas à l'Elysée avec des journalistes se déroulaient avec ses conseillers. Jacques Chirac avait reçu une invitation du même ordre, mais l'avait finalement déclinée, préférant convier les membres du bureau de l'APP à un déjeuner organisé à l'Elysée.

Cette invitation en dehors des murs du palais présidentiel avait été faite à François Hollande il y a un an. Le président nouvellement élu avait aussitôt accepté le principe "d'une rencontre informelle et cordiale" avec la presse avant la trêve estivale. Si la rencontre se veut informelle et décontractée, elle sera néanmoins organisée : les journalistes seront répartis sur 10 tables, et trois questions seront adressées au président après chaque plat.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !