François Hollande exige la "libération immédiate" de deux journalistes d'Europe 1 disparus en Syrie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Près de 25 journalistes professionnels ont été tués en Syrie depuis le début du conflit.
Près de 25 journalistes professionnels ont été tués en Syrie depuis le début du conflit.
©Reuters

Autoritaire

François Hollande exige la "libération immédiate" de deux journalistes d'Europe 1 disparus en Syrie

Europe 1 confirme être sans nouvelles de deux de ses reporters sur place.

En voyage à Tokyo, François Hollande a annoncé vendredi qu'il exigeait "la libération immédiate" de deux journalistes français disparus en Syrie. "Je demande que ces journalistes soient immédiatement libérés", a indiqué le président sans donner leur nom. Vendredi matin, Europe 1 a confirmé être sans nouvelles "depuis 24h de Didier François, grand reporter (...) habitué des zones sensibles et d’Edouard Elias, photographe, qui faisaient route vers Alep en Syrie". 

Les journalistes "ne sont pas les représentants de quelque Etat que ce soit, ce sont des hommes qui travaillent pour que le monde puisse recevoir des informations", a ajouté François Hollande lors d'une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe. "Ils doivent être traités comme des journalistes et en aucune façon comme des éléments sur lesquels (on ferait) peser une menace pour agir au détriment d'un Etat", a-t-il encore dit.

France Info rappelle que depuis le début du conflit syrien, près de 25 journalistes professionnels ont été tués en Syrie dont quatre Français : Gilles Jacquier, Rémy Ochlik, Yves Debay et Olivier Voisin. 

Lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !