François Hollande appelle à être "exemplaire" en visite éclair à Tulle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
A Tulle, François Hollande fait appel à l'"exigence morale".
A Tulle, François Hollande fait appel à l'"exigence morale".
©Reuters

Crise

François Hollande appelle à être "exemplaire" en visite éclair à Tulle

Certains déplacements du président ont été raccourcis ou annulées pour lui laisser le temps de gérer la crise.

François Hollande en visite éclair dans son fief corrézien. Pour son sixième déplacement en Corrèze depuis son élection à l’Elysée lors duquel il se contentera de remettre de façon "privée" des médailles de la Légion d'honneur et d'insignes dans l'Ordre du mérite, à huit Corréziens et Corréziennes (dont deux chefs d'entreprise innovantes, à Tulle, en fin de matinée), le président de la République a déclaré que "chacune et chacun doit servir, à sa place, la République, d'une manière exemplaire avec le souci de faire le mieux possible et de donner aux autres le meilleur de soi-même".

François Hollande a également ajouté que "dans un moment où il doit y avoir des valeurs qui doivent être portées, une exigence morale pour tous ceux qui ont des responsabilités à quelque niveau que ce soit, une cérémonie comme celle-là a du sens" précisant que "chaque manquement est une faute mais en même temps chaque talent, qualité, mis au service de la société, justifient une récompense et un honneur".

Si le chef d’Etat s’est rendu ce samedi à Tulle, d’autres déplacements dans le cadre de son « Tour de France » ont toutefois été annulé. Son opération reconquête de l’opinion a en effet été quelque peu chamboulé par l’épisode Jérôme Cahuzac.

Un conseiller expliquait ainsi sur Europe 1 vendredi dans la matinée  qu’il est désormais "trop compliqué d’aller au contact des Français tant que la situation n’est pas stabilisée". Ce qui explique d’ailleurs que sa visite en Corrèze ait été à ce point-là raccourcie. Mais le fief du président est loin d’être l’unique victime.

Alors qu’il devait passer deux jours dans la Drôme et l’Ardèche en fin de semaine prochaine, François Hollande ne s’y rendra pas finalement. Il faut dire que son dernier déplacement de ce type à Dijon ne s’était pas si bien passé. Le président avait été à plusieurs reprises sévèrement apostrophé.

François Hollande passera donc son temps à l’Elysée dans ses bureaux pour essayer de préparer une riposte à la crise qui le touche depuis plusieurs mois et qui s’est accentuée cette semaine avec l’affaire Jérôme Cahuzac. Le travail devrait ainsi porter sur la moralisation de la vie publique. Ses déclarations en Corrèze ce samedi confirme cette hypothèse.

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !