Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Bien au chaud

François de Rugy compte s’accrocher à son poste de président de l'Assemblée nationale (contrairement à ce qui était prévu)

"J'ai été élu pour cinq ans. On ne piétine pas les institutions comme ça" aurait confié l'ancien écologiste, d'après des informations de RTL.

Actuel président de l’Assemblée nationale, François de Rugy aimerait bien faire un peu de rab', selon des informations de RTL. Le 7 juin dernier, Richard Ferrand, président du groupe La République En Marche à l'Assemblée nationale, avait pourtant affirmé que tous les postes à responsabilité du parti, ainsi que le perchoir, seraient remis en jeu à mi-mandat. Mais, de Rugy, ancien écologiste devenu marcheur, ne l’entendrait pas de cette oreille. "A-t-on déjà vu un président de la République qui démissionner à mi-mandat ?", aurait-il confié. "J'ai été élu pour cinq ans. On ne piétine pas les institutions comme ça".

A moins d’une vague de protestations, François de Rugy ferait donc tout pour éviter qu’une nouvelle élection soit organisée, et ce même si certains prêtent à Richard Ferrand des ambitions pour le perchoir. L’actuel président de l’Assemblée assure lui qu’Emmanuel Macron ne lui a jamais fait part de son souhait de le voir provoquer une élection à mi-parcours. "En attendant, il reste deux ans à tenir. Comme il le dit lui-même, 'deux ans c'est long'" rapporte RTL.

Lu sur RTL.fr
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.