François Bayrou : une fusion MoDem-UDI ? "Nous nous parlons, je crois que c'est réel" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
François Bayrou : une fusion MoDem-UDI ? "Nous nous parlons, je crois que c'est réel"
©

Main dans la main

François Bayrou : une fusion MoDem-UDI ? "Nous nous parlons, je crois que c'est réel"

Les deux partis centristes étaient jusqu'alors divisés sur la stratégie politique et leurs alliances respectives.

"François Bayrou et Jean-Louis Borloo, c'est une interminable histoire" disait récemment un centriste. Il semble que les deux hommes soient sur le point d'envisager une union. En tout cas, le patron du Modem ne refuse pas l'idée. Il faut dire que depuis toujours, il est un fervent défenseur d'un rapprochement des différentes composantes du centre. Alors, la main tendue par le président de l'UDI, le séduit. Il l'a expliqué ce mercredi.

"Oui, nous nous parlons, oui nous nous rencontrons, oui je crois que c'est réel", a-t-il dit sur iTélé. Du côté de Jean-Louis Borloo, il semble qu'un rapprochement soit une solution intéressante. Ce dernier avait créé la surprise mercredi sur TF1 en annonçant que la famille centriste allait parvenir à se réunir avec notamment François Bayrou, "le dernier qui manque".

Une envie partagée par François Bayrou. "Il faut un centre qui soit fort et, pour qu'il soit fort, il faut enfin qu'il accepte de s'unir", a affirmé le patron du Modem. Au centre, "on pense la même chose, mais on est divisés dans les appareils, alors que les autres partis sont unis dans les appareils et ne pensent pas la même chose", a-t-il analysé.

L'UDI et le Modem seront-ils unis pour les élections municipales de 2014 ? "C'est en bonne voie" confie un proche de Bayrou. Reste aux deux hommes à se mettre d'accord sur les modalités pratiques de ce rapprochement.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !