Ferguson : les émeutes continuent, Obama appelle à la "retenue" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Ferguson : les émeutes continuent, Obama appelle à la "retenue"
©

Violences

Ferguson : les émeutes continuent, Obama appelle à la "retenue"

Lundi 18 août dans la nuit, la police a tiré des grenades pour disperser les manifestants de cette petite ville du Missouri où un policier a tué un jeune Noir il y a dix jours.

Ferguson toujours secouée par les émeutes. Lundi 18 août au soir, la police a tiré des grenades pour disperser les manifestants de cette ville du Missouri où un policier a tué un jeune Noir il y a dix jours. La police, épaulée par un véhicule blindé du SWAT et un hélicoptère, a ordonné à plusieurs reprises à des personnes rassemblées près du lieu où s'est déroulé le drame, de se disperser. N'arrivant pas à convaincre les manifestants, les agents ont alors tiré des grenades de gaz lacrymogènes.  

Lundi 18 août, Barack Obama avait recommandé au gouverneur une utilisation "limitée" de cette force. "Je surveillerai dans les jours qui viennent qu'elle aide, plutôt qu'elle n'aggrave la situation", a-t-il prévenu, ajoutant que son ministre de la Justice, Erc Holder se rendrait sur place mercredi 20 août. Mais le déploiement massif de policiers lourdement équipés, souvent d'armes de guerre, a exacerbé les tensions plutôt que de les apaiser. Le président a réitéré son appel à la "retenue", estimant que rien n'excusait "l'utilisation de la force excessive par la police". 

 

Le corps de Michael Brown, tué le 9 août par un policie, a été atteint d'au moins "six balles", a déclaré Michael M. Baden, légiste de renom mandaté par la famille. Il n'a relevé aucun résidu de poudre sur le corps de la victime de 18 ans et "aucune trace" de lutte, les quelques abrasions sur le corps étant attribuées à la chute sur la route. Trois autopsies ont été demandées. L'une par les autorités locales, l'autre par la famille et la troisième par le ministre de la Justice. Car les versions de la police et de plusieurs témoins divergent sur les circonstances de la mort du jeune homme de 18 ans. Certains affirment que Michael Brown aurait tenté de se saisir de l'arme du policier qui l'a abattu, blessant alors ce dernier au visage. D'autres assurent en revanche qu'il avait les mains en l'air quand il a été tué. 

 

 

Lu sur TF1.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !