Femen : la branche belge annonce sa fermeture | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Femen : la branche belge annonce sa fermeture
©

Fin

Femen : la branche belge annonce sa fermeture

La porte-parole du groupe, Margo Fruitier a tenu à déclarer : "Nous ne revenons pas sur l’idéologie du mouvement, mais bien sur la manière dont fonctionne ce groupe à l’échelle internationale ».

"Nous annonçons la fermeture de la branche Femen Belgique. Nous avons pris cette décision à l’unanimité suite à des différents sur l’organisation interne du mouvement international Femen ". C’est en ces termes et sur Facebook que la branche belge de l’organisation connue pour ses manifestations seins nus a annoncé ce mardi, sa dissolution.

Dans ce bref communiqué, les désormais 14 ex-Femen ajoutent : "Nous ne regrettons rien, nous avons mené toutes nos actions sincèrement. Il n’est pas question pour nous d’arrêter le combat, nous le mènerons autrement. Vive la Révolution !". La porte-parole du groupe, Margo Fruitier a tenu à déclarer : "Nous ne revenons pas sur l’idéologie du mouvement, mais bien sur la manière dont fonctionne ce groupe à l’échelle internationale ».

Ce mouvement, connu dans le monde entier a été fondé en Ukraine en 2008. Les Femen mènent des actions seins nus avec des inscriptions sur le corps, afin de dénoncer le sexisme et les discriminations à l‘encontre des femmes. Le mouvement est depuis peu controversé. Début septembre le film "L’Ukraine n’est pas un bordel" présenté à Venise mettait en lumière les divisions au sein même du mouvement.

La dernière manifestation des Femen belges a eu lieu fin Août à Bruxelles, devant l’ambassade d’Ukraine.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !