Explosions à Boston : Barack Obama déclare ne toujours pas savoir "qui a commis ces actes" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Barack Obama a fait part de son indignation lundi après les explosions de Boston.
Barack Obama a fait part de son indignation lundi après les explosions de Boston.
©Reuters

Suite

Explosions à Boston : Barack Obama déclare ne toujours pas savoir "qui a commis ces actes"

Plusieurs explosions ont causé la mort de trois personnes et des centaines de blessés au marathon de Boston aux Etats-Unis.

Le bilan s'alourdit aux Etats-Unis. Alors que le pays est toujours sous le choc suite à l'explosion de deux bombes en milieu d'après-midi à l'arrivée du marathon, les chaînes d'information font état de trois personnes mortes dont un jeune garçon de 8 ans et de plus de 140 blessés.

Le président américain Barack Obama s'est exprimé lors d'une brève intervention depuis la Maison Blanche expliquant que ses services ne savaient toujours pas qui était à l'origine des deux explosions déclarant notamment "nous ne savons toujours pas qui a commis ces actes ni pourquoi. Nous n'avons pas encore toutes les réponses". Le chef d'Etat américain n'a toutefois pas évoqué explicitement la piste terroriste, douze ans après les attentats du 11 septembre, véritable traumatisme pour le pays. Si le président n'a pas parlé de terrorisme ouvertement, un haut responsable de la Maison Blanche n'a lui pas hésité à évoque un "acte terroriste" expliquant que "n'importe quel événement avec plusieurs engins explosifs - comme il semble que ce soit le cas - est clairement un acte terroriste" ajoutant que "nous ne savons pas qui l'a commis et une enquête exhaustive devra déterminer si cela a été préparé et commis par un groupe terroriste, étranger ou pas".

Barack Obama a poursuivi son allocution en assurant que "nous irons jusqu'au bout. Nous allons découvrir qui a fait ça. Nous allons découvrir pourquoi ils ont fait ça. Tout individu ou tout groupe tenu pour responsable devra répondre de ses actes devant la justice".

Le président a également indiqué que la sécurité serait renforcée autant que "nécessaire" dans le reste du pays. Mais avant même l'allocution de Barack Obama, plusieurs villes avaient déjà rehaussé leurs mesures de sécurité, notamment la capitale Washington ainsi que la ville de New York.

Pour rappel, la série d'explosions a eu lieu près de la ligne d'arrivée du marathon de Boston. Les deux explosions se sont donc produites dans un endroit particulièrement peuplé à une douzaine de secondes d'intervalle tandis que la troisième a retenti dans la bibliothèque JFK de la ville, à environ quatre kilomètres. Cette dernière explosion n'aurait toutefois aucun lien avec les deux premières. 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !