Euthanasie : le parquet fait appel de l'acquittement du docteur Bonnemaison | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Euthanasie : le parquet fait appel de l'acquittement du docteur Bonnemaison
©

Rebondissement

Euthanasie : le parquet fait appel de l'acquittement du docteur Bonnemaison

La cour d'assises de Pau a acquitté, le 25 juin, le médecin urgentiste de l'hôpital public de Bayonne qui avait été accusé "d'empoisonnement" sur sept personnes âgées en fin de vie.

Jusqu'où va aller l'affaire Bonnemaison ? Nouveau rebondissement ce mercredi : le parquet général a décidé de faire appel de l'acquittement du docteur. Un acquittement qui avait pourtant été décidé par la cour d'assises de Pau le mercredi 25 juin. Le médecin de 53 ans était poursuivi pour avoir administré des médicaments ayant accéléré la mort de plusieurs de ses patients malades et très âgés entre 2010 et 2011, et ce sans protocole légal.

Nicolas Bonnemaison risquait, alors, la réclusion criminelle à perpétuité. Mais même pour l'accusation, le docteur "n'était pas un assassin". Elle avait seulement demandé une peine de cinq ans de prison, avec un éventuel sursis pour le médecin, sans pour autant exiger l'interdiction d'exercer.

En avril, deux mois avant son acquittement, la chambre disciplinaire de l'Ordre national des médecins avait, en revanche, demandé la radiation de Nicolas Bonnemaison. Une peine qui est devenue effective depuis mardi 1er juillet à minuit, même si son avocat a contesté cette décision tout en sachant que "les recours ne sont pas suspensifs".

Lu sur francetvinfo.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !