États-Unis : un premier député républicain passe du côté d'Hillary Clinton | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
États-Unis : un premier député républicain passe du côté d'Hillary Clinton
©Reuters

Éxode ?

États-Unis : un premier député républicain passe du côté d'Hillary Clinton

Richard Hanna est député de l'état de New York.

Ca y est. Un premier membre républicain du Congrès a retiré son soutien à Donald Trump et a appelé à voter Hillary Clinton. Richard Hanna est l'élu du 22ème district de l'état de New York. Pour lui, Donald Trump est "inapte à servir" en tant que président des États-Unis. 

Hanna a déclaré qu'il a été convaincu par la "salve d'insultes" qu'a lancé Donald Trump envers la famille Khan, une mère et un père musulmans, parents d'un héros de la guerre en Irak, qui lui avaient reproché ses propos contre les musulmans. Pour Hanna, Trump est "profondément offensant et narcissique" et il a "une infinité de défauts". Au sein du Parti républicain, Hanna est relativement centriste.

La position de nombreux membres du Parti républicain, tels Paul Ryan et John McCain, qui dénoncent les dérapages de Donald Trump tout en continuant d'appeler à voter pour lui, semble de moins en moins tenable. Mardi 2 août, c'est nul autre que Barack Obama qui a demandé aux républicains de se désolidariser de Trump, l'appelant également "inapte". "La question qu'ils doivent se poser est la suivant : s'il vous faut dire de manière répétée, dans des termes très forts, que ce qu'il a dit est inacceptable, pourquoi le soutenez-vous toujours ?", a-t-il déclaré. 

A LIRE AUSSI : Ivanka Trump contre Chelsea Clinton : le match des premières filles présidentielles qui pourraient avoir plus d'influence que jamais

Lu sur HeatStreet

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !