Etats-Unis : le policier blanc et sa victime noire avaient eu une altercation avant le meurtre, l'homme qui a filmé la scène témoigne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Une cinquantaine de personnes se sont ainsi rassemblées dans le calme mercredi soir devant l'hôtel de ville de North Charleston.
Une cinquantaine de personnes se sont ainsi rassemblées dans le calme mercredi soir devant l'hôtel de ville de North Charleston.
©Reuters

La preuve par l'image

Etats-Unis : le policier blanc et sa victime noire avaient eu une altercation avant le meurtre, l'homme qui a filmé la scène témoigne

Le policier blanc et l'homme noir qu'il a abattu à North Charleston (Caroline du Sud) venaient d'avoir une altercation, affirme le témoin qui a filmé la scène.

"Avant que je ne commence à filmer ils étaient tous les deux au sol. Je me rappelle que le policier avait le contrôle de la situation", a raconté mercredi 8 avril, le vidéaste amateur, Feidin Santana, dans une interview à la chaîne NBC News. Et d'ajouter : "Il contrôlait Scott (la victime, NDLR) et Scott essayait de se dégager du Taser, mais comme je l'ai déjà dit, il n'a jamais utilisé le Taser contre le policier". Un témoignage capital pour l'enquête qui bénéficiait déjà de la vidéo.

L'homme poursuit : "Comme vous le voyez dans la vidéo l'officier de police lui a juste tiré dans le dos. J'ai su tout de suite que j'avais quelque chose d'important dans les mains". Ce film amateur a fait le tour du monde depuis le 8 avril. Ce qui devait être un simple contrôle routier a viré au drame. Sur les images, on voit clairement un policier blanc, Michael Slager, 33 ans, abattre un homme noir, Walter Scott, 50 ans, alors que celui-ci ne le menace pas et, au contraire, tente de s'enfuir en courant. Le policier lui tire dans le dos à huit reprises, touchant la victime cinq fois.

Dans le mandat d'arrêt, il est indiqué que "Michael Thomas Slager (...) a illégalement et avec préméditation tué la victime. Il a tiré sur la victime à plusieurs reprises dans le dos après une altercation".

Mis en cause, le policier avait, en premier lieu, affirmé avoir agi par légitime défense, prétextant que l'homme allait se saisir d'une arme et le rapport de police expliquait même que le policier avait tenté de ranimer la victime. Mais, la vidéo filmée par un passant éclaircit la situation et montre que les coups de feu ne répondaient pas à une menace. Michael Slager a donc été inculpé pour meurtre. 

"Le policier a été renvoyé", a en outre indiqué mercredi 8 avril, le maire de la ville, Keith Summey, lors d'une conférence de presse. "Nous ne cautionnons pas ce qui est mal, peu importe qui" en est l'auteur. Il a été interrompu à plusieurs reprises par des manifetsants criant "Pas de justice, pas de paix". En effet, depuis le drame, des manifestations ont eu lieu à North Charleston. Une cinquantaine de personnes se sont ainsi rassemblées dans le calme mercredi soir devant l'hôtel de ville.

Enfin, le porte-parole de la Maison Blanche, Josh Earnest, a évoqué une vidéo "horriblement difficile à regarder", estimant que le port de caméras par les policiers "serait positif". Cette bavure dramatique fait suite à de nombreux autres cas qui ont déclenché des soulèvements dans certaines villes des Etats-Unis, notamment après la mort de Michael Brown à Ferguson.


Attention, la vidéo suivante peut être choquante.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !