Etats-Unis : la vidéo de la voiture de police montre ce qui s'est vraiment passé avant le meurtre de Walter Scott | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Etats-Unis : la vidéo de la voiture de police montre ce qui s'est vraiment passé avant le meurtre de Walter Scott
©

Nouvelle preuve

Etats-Unis : la vidéo de la voiture de police montre ce qui s'est vraiment passé avant le meurtre de Walter Scott

L'organisme chargé de l'enquête sur la mort de Walter Scott a diffusé jeudi soir la vidéo, filmée par la caméra installée dans la voiture de police, du contrôle routier qui a précédé les tirs mortels de Michael Slager.

Une nouvelle vidéo dévoilée ce vendredi, vient apporter de nouvelles preuves à charge contre le policier qui a tiré huit balles sur un homme noir. Ces images prises par la caméra embarquée dans la voiture Michael Slager, 33 ans, montre le policier effectué une arrestation, prendre les papiers du conducteur et revenir vers sa voiture. L'agent a arrêté la Mercedes de Walter Scott, à cause d’un feu arrière cassé, selon les rapports de police cités par le New York Times.

Lorsqu'il tourne le dos au chauffeur, celui-ci prend la fuite. L'homme de 50 ans disparaît alors du champ de vision de la caméra, poursuivi par le policier blanc. La fusillade a eu lieu après la pris en chasse. Selon les rapports de police, l’agent a alors tiré avec son Taser, mais cela n’a pas arrêté le fuyard. D'après le témoin qui a filmé le meurtre qui s'ensuit, les deux hommes se seraient battus

Quelques minutes après, Michael Slager a envoyé un message radio indiquant : "Coups de feu et le sujet est à terre. Il a pris mon Taser." Mais le 8 avril, la vidéo filmée par un passant éclaircit la situation et montre que les coups de feu ne répondaient pas à une menace. Surtout, le policier n'a rien tenté pour sauver la victime. Michael Slager a été inculpé pour meurtre. D'autant plus qu'il semble poser un objet près de la victime, peut–être pour simuler une menace avec arme.

A lire aussi : Etats-Unis : un policier blanc tire huit balles dans le dos d'un noir après un banal contrôle routier

Michael Slager lève son arme et tire huit fois. Walter Scott tombe face contre terre lors du dernier tir, et reste dans cette position. Le policier marche ensuite jusqu'à l'homme, lui enjoignant de mettre les mains dans le dos avant de lui passer les menottes. Il court ensuite ramasser quelque chose avant de le placer à côté du corps de la victime.

Mis en cause, le policier avait, en premier lieu, affirmé avoir agi par légitime défense, prétextant que l'homme allait se saisir d'une arme et le rapport de police expliquait même que le policier avait tenté de ranimer la victime. Mais la vidéo montre que, pendant de longues minutes après la fusillade, Walter Scott est laissé face contre terre, menotté les mains dans le dos. Un second puis un troisième policier s’affairent autour de lui, mais ne tentent aucune manœuvre de réanimation. Selon le médecin légiste, cité dans le NY Times, Walter Scott a été touché à cinq reprises.

Michael Slager, 33 ans, a donc été inculpé pour meurtre. Le policier a été renvoyé", a en outre indiqué mercredi 8 avril, le maire de la ville, Keith Summey, lors d'une conférence de presse. "Nous ne cautionnons pas ce qui est mal, peu importe qui" en est l'auteur. Il a été interrompu à plusieurs reprises par des manifetsants criant "Pas de justice, pas de paix".

Voici la vidéo : 

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !