Etats-Unis : Barack Obama demande au congrès d'appuyer la guerre contre l'Etat islamique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Etats-Unis : Barack Obama demande au congrès d'appuyer la guerre contre l'Etat islamique
©Kevin Lamarque / Reuters

Lutte contre le terrorisme

Etats-Unis : Barack Obama demande au congrès d'appuyer la guerre contre l'Etat islamique

Les opérations militaires menées depuis le 8 août sont fondées sur une autorisation contre l'Irak datant de 2002.

Barack Obama a demandé au Congrès américain, ce mercredi 11 février, de soutenir la guerre contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI). "Se débarrasser de ces terroristes va prendre du temps, surtout dans les zones urbaines. Mais notre coalition est à l'offensive, [le groupe] Etat islamique est sur la défensive et va perdre", a-t-il déclaré devant les représentants des deux chambres au Capitole.

Le président américain doit convaincre les élus qui doutent encore de sa stratégie pour vaincre l'EI de lui apporter leur soutien dans les opérations militaires déjà entamées depuis le 8 août dernier. Depuis cette date en Irak et depuis le 23 septembre en Syrie, plus de 2000 frappes aériennes ont déjà été menées. Mais ces opérations sont fondées officiellement sur les autorisations, votées par le Congrès, contre l'Irak (2002) et Al-Qaïda (2001). Le nouveau document abrogerait l'autorisation de 2002, et donnerait une base juridique à la guerre contre l'EI, en fixant les paramètres suivants :

- l'autorisation durerait trois ans ; 

- elle vise le groupe EI et "les forces et personnes associées" ;

- elle ne comporte par de contraintes géographiques, reconnaissant le fait que l'EI "a annoncé son intention de saisir plus de territoires" que la Syrie et l'Irak ;

- elle interdirait des "opérations durables de combats terrestres offensifs".

Barack Obama entend par ce dernier point rassurer les Américains en écartant la perspective d'une nouvelle guerre d'Irak. Mais cette clause, jugée trop vague ou trop restrictive, fait déjà débat au sein du Congrès américian.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !