Etat islamique : utilisées comme esclaves sexuelles, des jeunes filles Yazidi avortent secrètement au Kurdistan | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Human Rights Watch s'est penchée sur le cas de 20 jeunes femmes qui ont été libérées par leurs geôliers ou qui sont parvenues à s'échapper.
Human Rights Watch s'est penchée sur le cas de 20 jeunes femmes qui ont été libérées par leurs geôliers ou qui sont parvenues à s'échapper.
©

Atrocités

Etat islamique : utilisées comme esclaves sexuelles, des jeunes filles Yazidi avortent secrètement au Kurdistan

D'après plusieurs témoignages, des médecins du Kurdistan pratiquent désormais l'avortement illégal ainsi que des opérations chirurgicales secrètes afin de réparer la perte de virginité chez certaines jeunes filles.

Au Kurdistan, des médecins enfreignent la loi locale en pratiquant l'avortement sur des jeunes femmes de la minorité Yazidi, libérées après avoir été détenues en tant qu'esclaves sexuelles par les combattants de l'Etat islamique. Traumatisées après des mois de viol et de torture par les membres de l'Etat islamique, certaines de ces victimes sont revenues enceintes de cet enfer, risquant d'être ostracisées par leur propre communauté qui bannit les relations sexuelles avant le mariage.

D'après plusieurs témoignages, des médecins du Kurdistan pratiquent désormais l'avortement illégal ainsi que des opérations chirurgicales secrètes afin de réparer la perte de virginité chez certaines jeunes filles, dont les plus jeunes sont parfois âgées de 8 ans, rapporte de Sunday Times. Ces jeunes filles, tout juste à l'âge de l'adolescence, font partie des quelque 40 000 personnes enlevées lors de l'attaque de villages de la minorité Yazidi par l'Etat Islamique.

Un récent rapport de l'ONG Human Rights Watch a révélé l'enlèvement par les combattants de l'Etat islamique de plusieurs femmes et jeunes filles, forcées à se marier et à se convertir à l'Islam. Celles-ci ont souvent été victimes de viols répétés. L'ONG s'est penchée sur le cas de 20 jeunes femmes qui ont été libérées par leurs geôliers ou qui sont parvenues à s'échapper. Depuis, ces victimes livrent leurs témoignages sur le système d'esclavage sexuel instauré par les combattants de l'Etat islamique.

Lu sur le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !