Etat islamique : utilisation d'enfants handicapés comme kamikazes, boucliers humains, sévices sexuels, le rapport choc de l'ONU | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Etat islamique : utilisation d'enfants handicapés comme kamikazes, boucliers humains, sévices sexuels, le rapport choc de l'ONU
©capture d'écran Live Leak

Ignoble

Etat islamique : utilisation d'enfants handicapés comme kamikazes, boucliers humains, sévices sexuels, le rapport choc de l'ONU

Dans un rapport publié mercredi soir, l'organisation a dénoncé le recrutement en Irak "d'un grand nombre d'enfants" pour en faire des "combattants".

"Des combattants" ou de la "chair à canon", les avis divergeront sans doute. Toujours est-il que dans un rapport publié mercredi soir, l'ONU dénonce les pratiques "horribles" de l'Etat islamique et d'autres groupes armés à l'égard des enfants en Irak. Kamikazes forcés, esclaves sexuels, boucliers vivants, de nombreux enfants y compris handicapés subissent les pires exactions.

L'Etat islamique utilise "un grand nombre d'enfants" pour en faire des combattants, des kamikazes et des boucliers humains. Selon l'ONU, ils sont aussi les victimes de vices sexuels et de torture. C'est "un énorme problème" a dit Renate Winter, l'un des 18 experts indépendants membres du Comité des droits de l'enfant des Nations unies (CRC) devant des journalistes à Genève.

A LIRE AUSSI - Etat islamique : l'horrible vidéo qui montre un homme homosexuel se faire lapider après avoir été jeté du haut d'une tour

Le CRC indique que les enfants issus des minorités yézidis ou chrétiennes subissent régulièrement des violences sexuelles ou sont purement et simplement assassinés. "Bien que le gouvernement irakien soit tenu pour responsable de la protection de ses administrés", Renate Winter a reconnu qu'il était actuellement difficile de poursuivre les membres des "groupes armés non étatiques" pour de tels actes.

Le comité a toutefois souligné qu'en Irak, certaines violations des droits de l'enfant ne pouvaient être imputées au seul Etat islamique. De précédents rapports relevaient ainsi que des mineurs étaient obligés d'être de faction à des postes de contrôle tenus par les forces gouvernementales. En fin, le rapport fait état de mariages forcés de fillettes de 11 ans. Une loi permettant aux violeurs d'éviter toute poursuite judiciaire à condition de se marier avec leurs victimes.

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Drapeau noir sur la Méditerranée : quels risques concrets pour la France si l’Etat islamique met la main sur la Libye ?Comment les djihadistes de l'Etat islamique se font passer pour des réfugiés syriens afin de s'infiltrer en Europe et commettre des attentatsL'Etat islamique affirme avoir brûlé vif le pilote jordanienEtat islamique : l'horrible vidéo qui montre un homme homosexuel se faire lapider après avoir été jeté du haut d'une tour

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !