Etat islamique : les djihadistes détruisent des ruines assyriennes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les destructions des oeuvres du musée de Mossoul.
Les destructions des oeuvres du musée de Mossoul.
©Capture d'écran vidéo

Attaque contre l'Humanité

Etat islamique : les djihadistes détruisent des ruines assyriennes

Les combattants du groupe terroriste ont déjà détruit les trésors archéologiques que contenait le musée de Mossoul en Irak.

Une nouvelle attaque barbare contre la culture et l'histoire humaine. Il y a tout juste une semaine, à coup de massue ou de perceuse, les combattants de l'Etat islamique détruisaient des centaines d'oeuvres d'art. Statues, frises et autres objets, des trésors notamment de la culture assyrienne, dont la population est persécutée en Irak. L'Unesco avait parlé de "tragédie culturelle".

Les djihadistes ont réitéré ce vendredi leur tentative d'effacer une culture, qu'ils considèrent contraire à l'Islam. Le ministère irakien du Tourisme a annoncé que l'Etat islamique s'en était pris cette fois-ci aux ruines assyriennes de Nimroud. A l'aide de « bulldozer, comme l'annonce les autorités sur leur page Facebook, les jihadistes ont rasé cette citée antique datant du XIIIe siècle avant J-C, située à une trentaine de kilomètres de Mossoul, la deuxième ville du pays. Des camions auraient aussi emporter des œuvres.

Depuis cet été, l'Etat islamique a pris le contrôle d'une large partie de l'Irak. Selon l'ONU, un peu moins de 30 000 personnes, notamment les populations assyriennes ont fui cette région face aux persécutions des jihadistes qui veulent faire de cette zone un califat islamique, pour y imposer la charia.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !