Etat islamique : le pilote jordanien, brûlé vif par le groupe djihadiste aurait été drogué avant son exécution | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le pilote executé, probablement, début janvier
Le pilote executé, probablement, début janvier
©Reuters

Shooté

Etat islamique : le pilote jordanien, brûlé vif par le groupe djihadiste aurait été drogué avant son exécution

L'information est donné ce mardi par un média saoudien. Des images de son exécution, le montrant stoïque alors que le feu le consume, ont largement circulé sur internet.

L'image avait de quoi glacer le sang. Dans une vidéo diffusée début février, l'Etat islamique mettait en scène la mort du pilote de chasse jordanien capturé en décembre 2014. Enfermé dans une cage et aspergé d'essence, Moaz al-Kasasbeh observe, l'air hagard, deux hommes cagoulés allumer une trainée de pétrole qui vient le brûler vif. Malgré l'horreur de la scène, qui s'est probablement déroulée début janvier, le pilote semble relativement calme et finit par succomber en tombant à genoux, sans cris.

A LIRE AUSSI - Quand les califoutraques islamiques sont confrontés à leur propre barbarie

Selon le média saoudien BurNews.com, le pilote avait été fortement drogué et ainsi inconscient de ce qui se déroulait au moment de son exécution. Ce seraient des membres de l'Etat islamique qui auraient affirmé cela au site internet. Cela expliquerait l'absence de cris et le comportement calme de la victime alors que le feu le consumait. Par ailleurs, des experts interrogés affirment que les centres nerveux de l'homme ont rapidement brûlé, le rendant incapable de ressentir la douleur. La raison de cette médicamentation n'est pas connue mais l'Etat islamique a pris l'habitude de mettre en scène les exécutions des otages, notamment pour ses vidéos de propagande très travaillées.

En réaction, la Jordanie a exécuté deux membres de Daech et entamé des bombardements massifs en Syrie. "Nous sommes résolus à les faire disparaître de la surface de la Terre" a ainsi déclaré le général Mansour Al-Jbour, chef de l'armée de l'air jordanienne.

Lu sur le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !