Etat islamique : le groupe menace d'exécuter les otages "avant le coucher du soleil" s'il n'a pas ce qu'il demande | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Etat islamique : le groupe menace d'exécuter les otages "avant le coucher du soleil" s'il n'a pas ce qu'il demande
©REUTERS/Stringer

Dernières heures

Etat islamique : le groupe menace d'exécuter les otages "avant le coucher du soleil" s'il n'a pas ce qu'il demande

Dans une nouvelle vidéo diffusée ce jeudi matin, les djihadistes réclament la libération d'une Irakienne par l'intermédiaire de Kenji Goto, l'otage japonais.

Les heures sont comptés pour Kenji Goto, l'otage japonais et le pilote jordanien détenus par l'Etat islamique. Dans une nouvelle vidéo diffusée ce jeudi, le groupe djihadiste réclame la libération de leur "soeur" irakienne par l'intermédiaire de l'otage japonais dont la voix a été identifiée par les autorités nippones. S'ils ne l'obtiennent pas, les terroristes exécuteront leurs otages "avant le coucher du soleil".

"Il y a une très forte probabilité que la voix du message soit celle de Kenji Goto. Nous allons faire de notre mieux pour obtenir sa libération au plus vite" a affirmé Shinzo Abe qui a répété avoir demandé la coopération de la Jordanie. L'aide de la Turquie et d'autres nations a aussi été requise par les autorités nippones qui manquent d'expérience pour gérer ce type de situation. 

Le centre américain de surveillance des sites islamistes a confirmé que la nouvelle vidéo a été mise en ligne dans la nuit de mercredi à jeudi. La forme de cet enregistrement rappelle les deux précédents dont la crédibilité avait été jugée élevée par le gouvernement japonais. Kenji Goto apparaît avec en fond sonore un message lu en anglais.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !