Etat islamique : l'incompréhension des parents de Pierre Choulet, 19 ans, kamikaze en Irak | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
"De mon garçon, un ange, ils ont fait un monstre" raconte la mère de Pierre.
"De mon garçon, un ange, ils ont fait un monstre" raconte la mère de Pierre.
©

Témoignage

Etat islamique : l'incompréhension des parents de Pierre Choulet, 19 ans, kamikaze en Irak

Catholique par baptême, Pierre est décrit comme un adolescent calme et sportif, qui souhaitait devenir éducateur spécialisé. Le jeune homme est parti pour la Syrie en 2013.

Originaire de Port-sur-Saône (Haute-Saône), Pierre Choulet était parti faire le djihad en Syrie en octobre 2013 après d'être converti à l'islam. Le jeune homme s'est récemment fait exploser dans un attentat suicide en Irak. Ce vendredi, ses parents ont livré leurs témoignages respectifs sur Europe 1 et iTélé. Gérard Choulet évoque un "gamin comme les autres, un bon petit" dont il n'arrive toujours pas à comprendre le basculement vers l'islam le plus radical, après une enfance calme dans une commune de 3 000 habitants près de Vesoul. "Il a sûrement fait une mauvaise rencontre à Vesoul, au mauvais moment... Ces gens sont très doués pour chambouler un esprit" raconte-t-il également. 

Marie-Agnès, la mère de Pierre, confie quant à elle à iTélé : "De mon garçon, un ange, ils ont fait un monstre", avant d'évoquer la transformation progressive de son fils lors de ses années de lycée : celui-ci a commencé à se laisser pousser la barbe avant de se rendre régulièrement à la mosquée de Besançon et de modifier ses habitudes alimentaires.

Catholique par baptême, Pierre est décrit comme un adolescent calme et sportif, qui souhaitait devenir éducateur spécialisé. Le jour de son départ pour la Syrie le 22 octobre 2013, le jeune homme avait laissé un message à ses parentes : "Papa, maman, je suis parti aider les Syriens et les Syriennes, mais ne vous inquiétez pas, je vous donnerai des nouvelles dès que possible. Je vous aime". 


Gérard Choulet : "on a vu qu'il s'était...par Europe1fr

lu sur I<Télé

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !