Essais nucléaires en Polynésie française : François Hollande "reconnaît l'impact environnemental et sanitaire" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Essais nucléaires en Polynésie française : François Hollande "reconnaît l'impact environnemental et sanitaire"
©Reuters

Annonce

Essais nucléaires en Polynésie française : François Hollande "reconnaît l'impact environnemental et sanitaire"

Le chef de l’Etat a par ailleurs annoncé une révision du traitement des demandes d'indemnisation des victimes des essais.

Reconnaître "pour tourner la page du nucléaire". Lundi, à Papeete, François Hollande a reconnu que les essais nucléaires menés en Polynésie française avaient eu "un impact" sur l'environnement et la santé. Entre 1966 et 1996, la France a conduit 193 essais nucléaires sur les atolls de Mururoa et Fangataufa. La reconnaissance des conséquences sanitaires et environnementales des essais est une revendication de longue date des associations de défense des victimes et des élus polynésiens

Devant les élus locaux, le président de la République a souligné que, sans la Polynésie, "laFrance ne se serait pas dotée de l'arme nucléaire et donc de la force de dissuasion". "Cette contribution, celle que vous avez vous-même apportée à travers les essais nucléaires, je veux la reconnaître solennellement aujourd'hui, devant vous", a lancé François Hollande sous les applaudissements.

Le chef de l’Etat a par ailleurs annoncé une révision du traitement des demandes d'indemnisation des victimes des essais. La loi du 5 janvier 2010, dite "loi Morin", a apporté des "avancées" mais seule "une vingtaine" de dossiers d'indemnisation sur un millier ont abouti, a précisé François Hollande. Ce dernier a donc annoncé une prochaine modification de son décret d'application et s'est engagé à ce que l'Etat accompagne le développement du service d'oncologie au centre hospitalier de Tahiti. Les Polynésiens considèrent que les essais ont provoqué de nombreux cancers dans l'archipel.

Ces annonces sont intervenues à l'occasion de la visite du chef de l'Etat dans l'archipel du Pacifique sud, deuxième étape d'un périple autour du monde qui le mènera ensuite en Amérique latine.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !