Espionnage chez Ikea : les directeurs général et financier en garde à vue | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Espionnage chez Ikea : les directeurs général et financier en garde à vue
©

Rebondissements

Espionnage chez Ikea : les directeurs général et financier en garde à vue

Ils sont entendus par la police judiciaire de Versailles dans le cadre d’une enquête sur des soupçons de surveillance illicite.

Ikea avait défrayé la chronique en février 2012. En effet, le géant de l’ameublement est soupçonné de surveillance illicite sur les membres de son personnel mais aussi de ses clients. Plus précisément, la filiale française du groupe suédois est soupçonnée d’avoir "fliqué" des salariés et des clients en se procurant des renseignements sur leurs antécédents judiciaires, policiers ou leurs comptes en banque.

Une affaire qui refait surface ce lundi. Stefan Vanoverbeke et Dariusz Rychert, respectivement directeurs général et financier d’Ikea France sont actuellement entendus par la police judiciaire de Versailles comme l’a indiqué Mediapart. Ces auditions font suite à la perquisition effectuée début novembre au siège du groupe à Plaisir (Yvelines). A cette occasion, les deux dirigeants avaient été placés en garde à vue, mais ils n’avaient pas été entendus.

Dans le cadre de cette enquête, une dizaine de personnes ont été mises en examen, et de nombreuses perquisitions ont aussi été réalisées dans des enseignes franciliennes, brestoises, vauclusiennes et reimoises du groupe. De plus, quatre fonctionnaires de police sont mis en examen dans ce dossier, soupçonnés d’avoir été rémunérés par Ikea en échange d’informations de fichiers de police.

Lu sur Mediapart

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !