Eric Woerth mis en examen dans le cadre de l'affaire libyenne sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Eric Woerth mis en examen dans le cadre de l'affaire libyenne sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy
©BERTRAND GUAY / AFP

Fantômes du passé

Eric Woerth mis en examen dans le cadre de l'affaire libyenne sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy

L'ancien trésorier de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy, Eric Woerth, a été mis en examen ce mardi 29 mai pour "complicité de financement illégal de campagne".

L'étau judiciaire se resserre pour Eric Woerth dans le cadre de l'affaire libyenne. L'ancien ministre sous Nicolas Sarkozy, Eric Woerth, a été inculpé ce mardi 29 mai pour "complicité de financement illégal de campagne". Cette information a été dévoilée par l'avocat d'Eric Woerth à l'AFP.

Ce nouveau rebondissement judicaire intervient dans le cadre de l'enquête sur des soupçons de financement libyen de la campagne de 2007 de l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy. 

Les constatations des enquêteurs

La mise en examen d'Eric Woerth, l'ancien trésorier de la campagne intervient à la suite d'investigations menées par la police anticorruption. Un rapport, daté de septembre 2017, avait mentionné "l'ampleur de la circulation d'espèces" dans l'entourage du candidat Nicolas Sarkozy. L'ancien chef de l'Etat a également été inculpé dans ce dossier en mars dernier. Des soupçons de financement de la campagne par le régime libyen du colonel Mouammar Kadhafi ont longtemps été évoqués. 
Eric Woerth est actuellement président de la commission des finances de l'Assemblée nationale.   
Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !