Entre Israël et le Hamas, la violence s'aggrave, Nétanyahou promet "d'intensifier les attaques" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Entre Israël et le Hamas, la violence s'aggrave, Nétanyahou promet "d'intensifier les attaques"
©

Le point

Entre Israël et le Hamas, la violence s'aggrave, Nétanyahou promet "d'intensifier les attaques"

"L'opération que nous avons lancée va s'étendre dans les prochains jours", a déclaré le général Moti Almoz, de l'armée israélienne.

La tension monte encore entre Israël et le Hamas. Ce mercredi 9 juillet, cinq Palestiniens, dont des femmes et des enfants, ont été tués dans une nouvelle frappe israélienne dans le centre de la bande de Gaza. Quelques heures plus tôt, une Palestinienne et trois enfants avaient trouvé la mort dans une série de raids sur deux quartier de l'Est de la ville de Gaza. Par ailleurs, dans le Nord du territoire, près de la frontière israélienne, un homme a été tué et un autre gravement blessé.

Plusieurs roquettes ont été tirées dans la matinée depuis l‘enclave palestinienne vers Tel-Aviv et sa banlieue et au large de Haïfa, au nord d'Israël. Les projectiles ont été interceptés en plein vol par une batterie "d'Iron Dome", un système d'interception de missiles. Mardi 8 juillet, Tel-Aviv et Jérusalem avaient déjà été visées par des roquettes tirées depuis Gaza, contrôlé par le Hamas. Ce dernier a revendiqué ces tirs, revanche de l'offensive israélienne qui a fait au moins 43 morts depuis lundi 7 juillet.  

Dans la nuit du mardi 8 au mercredi 9 juillet, l'armée israélienne a mené 160 raids dans la bande de Gaza, en représailles à ces tirs de roquettes. "120 sites de lancement de roquettes, 10 postes de commandement du Hamas et de nombreux tunnels" ont été visés, a déclaré le général Moti Almoz. Parmi les autres cibles attaquées : deux maisons "de chefs militaires du Hamas" ainsi que "des bureaux du ministère de l'Intérieur, du service de sécurité nationale du Hamas". "L'opération que nous avons lancée va s'étendre dans les prochains jours", a ajouté le général, sans donner plus de détails. Quant au Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou, il a promis "d'intensifier les attaques contre le Hamas et les autres organisations terroristes à Gaza". Mardi 8 juillet, le cabinet de sécurité israélien a autorisé le rappel de 40 000 réservistes en raison d'une possible opération au sol dans la bande de Gaza. 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !