Entre Anne Hidalgo et Jean-Luc Mélenchon, c'est la guerre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Anne Hidalgo
Anne Hidalgo
©LOIC VENANCE / AFP

Présidentielle 2022

Entre Anne Hidalgo et Jean-Luc Mélenchon, c'est la guerre

Une simple concurrence électorale vire à l’excommunication

« Jean-Luc Mélenchon est complaisant et complice avec les dictateurs. Il est un agent qui a servi les intérêts de Poutine », martèle Anne Hidalgo citée par Le Parisien.

Ce qui aurait dû se limiter à une simple concurrence électorale vire à l’excommunication. Entre la candidate du PS qui, avec 2,5 % des intentions de vote, tente de maintenir le cap d’un navire à la dérive face à l’Insoumis, qui grâce aux 11 à 13 % dont le créditent les sondages, rêve de se qualifier pour le second tour. 

"On a l’impression que pour Anne Hidalgo, le plus grand danger ce n’est pas l’extrême droite mais Mélenchon" s’agace Éric Coquerel, proche de l’Insoumis.

"C’est un grand classique, commente Jean-Christophe Cambadélis, ancien Premier secrétaire du PS. Pour la gauche radicale, il faut plumer la volaille socialiste." 

« Ni les écolos ni les socialistes ni les communistes ne se mettront derrière Mélenchon », prévient Cambadélis qui ajoute : « Il n’incarne nullement le vote utile mais le vote futile. » cite Le Parisien en conclusion.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !