Enquête sur ses déclarations de patrimoine : Jean-Marie Le Pen joue la transparence | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jean-Marie Le Pen
Jean-Marie Le Pen
©Reuters

Fraudeur ?

Enquête sur ses déclarations de patrimoine : Jean-Marie Le Pen joue la transparence

L’ancien leader du Front national n’aurait pas justifié l’augmentation de son patrimoine entre 2004 et 2009.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris sur les déclarations de patrimoine de Jean-Marie Le Pen, selon une source judiciaire, confirmant les informations de Médiapart. Cela fait suite à un signalement de l’ancienne Commission pour la transparence financière dans la vie politique, déposé le 27 novembre. 

La Commission a été interpellée par la différence entre les déclarations de patrimoine faites  par Jean-Marie Le Pen au début et à la fin de son mandat en tant que député européen, entre 2004 et 2009.  Il n’aurait pas justifié l’augmentation de ce patrimoine sur cette période. L’enquête devra vérifier les conditions d’enrichissement du président d’honneur du Front national. Elle a été confiée à la brigade financière de la police judiciaire parisienne. 

Mais Jean-Marie Le Pen n'est pas resté longtemps muet face à de telles allégations. Le président d'honneur du FN a assuré ce vendredi que son patrimoine était "parfaitement transparent". "J’apprends dans la presse, informée bien avant moi-même par une 'source judiciaire', qu’une enquête aurait été ouverte pour déterminer les raisons de mon prétendu enrichissement", écrit-il dans un communiqué.

"Que les Français se rassurent, si une enquête est réellement ouverte, opportunément 6 semaines avant les élections municipales et 3 mois avant les élections européennes, elle se conclura par une fermeture du dossier au motif que mon patrimoine est parfaitement transparent et que rien d’anormal n’est à signaler, comme à chaque fois", assure le député européen qui sera candidat à sa réélection en tant que tête de liste pour le FN dans la circonscription Sud-Est.

lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !